Nadia Fettah Alaoui

dirigeante d'entreprise et femme politique marocaine

Nadia Fettah Alaoui, née le à Rabat, est une dirigeante d’entreprise et femme politique marocaine. Elle est, depuis le 7 octobre 2021, la ministre de l'Économie et des Finances du Maroc. Cela après avoir occupé le poste de ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale marocain de 2019 à 2021[1].

Nadia Fettah Alaoui
Illustration.
Fonctions
Ministre marocaine de l'Économie et des Finances du Maroc
En fonction depuis le
(7 mois et 13 jours)
Monarque Mohammed VI
Chef du gouvernement Aziz Akhannouch
Gouvernement Akhannouch
Prédécesseur Mohamed Benchaâboun
Ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale

(2 ans et 23 jours)
Monarque Mohammed VI
Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani
Gouvernement El Otmani II
Prédécesseur Mohammed Sajid
Biographie
Nom de naissance Nadia Fettah Alaoui
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Rabat (Maroc)
Nationalité Marocaine
Parti politique RNI
Diplômée de HEC Paris

BiographieModifier

Elle est née en 1971 à Rabat. Après avoir effectué ses études dans sa ville natale, et obtenu son baccalauréat au lycée Dar Essalam, elle poursuit des études supérieures qui la mènent à l’École des hautes études commerciales de Paris (HEC Paris), à Jouy-en-Josas[2]. Elle en sort diplômée en 1994[3].

Carrière professionnelleModifier

En 1997, elle commence son parcours professionnel en tant que consultante pour la société d’audit Arthur Andersen. En 2000, elle crée et gère à Casablanca une société de capital-investissement dénommée Maroc Invest Finances Group.

En 2005, elle rejoint la CNIA Assurance, rachetée alors par le Groupe Saham et occupe dans ce groupe la fonction de directrice générale du pôle support et finances. En 2010, elle accompagne le groupe dans des opérations de fusions-acquisitions en Afrique et Moyen-Orient. En 2013, elle devient directrice générale déléguée des finances et M&A (Mergers and Acquisitions) du Groupe Saham, puis est désignée directrice générale déléguée des finances & opérations de Saham Finances, en 2014. Puis elle est choisie comme présidente du conseil d’administration de Saham Assurance Maroc, à Casablanca, et directrice générale déléguée de Saham Finances. Elle démissionne en 2018[4],[5],[6],[7],[8],[9],[10],[11].

Carrière politiqueModifier

En 2019, elle est appelée au sein du gouvernement El Otmani II pour devenir ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale, première femme à la tête de ce ministère, succédant à Mohammed Sajid et à la secrétaire d'État Lamia Boutaleb[4].

Bien connue désormais dans le milieu des entreprises financières marocaines, son arrivée dans le domaine politique et dans l’équipe gouvernementale est une surprise. Les secteurs dont elle se voit confier la responsabilité sont particulièrement sensibles pour l’économie marocaine. Ils sont aussi touchés de plein fouet par la crise économique mondiale engendrée par la pandémie de Covid-19, et sont importants également dans la gestion post-Covid de la reprise d’activité[5],[12],[13].

Concomitamment à son entrée au gouvernement, elle adhère et devient membre du bureau national du Rassemblement national des indépendants, parti politique marocain de centre droit[2].

En avril 2021, elle remplace Mustapha Bakkoury au poste de commissaire du pavillon marocain pour l'Exposition universelle de 2020 (qui a lieu à Dubaï en octobre 2021)[14],[15].

En octobre 2021, elle est nommée ministre de l'Économie et des Finances du Maroc, dans le gouvernement d’Aziz Akhannouch[1],[16]. Elle remplace alors Mohamed Benchaâboun[17].

Vie privéeModifier

Nadia Fettah Alaoui est mariée et mère de deux enfants[3].

Prix et reconnaissancesModifier

Lors de l’Africa CEO Forum 2018 à Abidjan, Nadia Fettah Alaoui est nommée « CEO de l’année »[18].

RéférencesModifier

  1. a et b Ayoub Khattabi, « Gouvernement Akhannouch : une femme à la tête du ministère de l’Économie et des Finances », Le360,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b « La nouvelle ministre du Tourisme Nadia Fettah intègre le bureau politique du RNI », Telquel,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « Biographie de Mme. La Ministre », sur le site du Ministère du Tourisme, de l'Artisanat, du Transport aérien et de l'Économie sociale marocain
  4. a et b « Nadia Fettah Alaoui – Qui est la nouvelle ministre de tourisme ? », News Tourisme,‎ (lire en ligne)
  5. a et b El Mehdi Berrada, « Maroc : qui sont les nouveaux ministres en charge des dossiers économiques », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  6. Julien Clémençot, « Assurances : le deal Saham-Sanlam validé par les régulateurs », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  7. El Mehdi Berrada, « Africa CEO Forum 2018 : et les gagnants sont… », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  8. El Mehdi Berrada, « Nadia Fettah, DG de Saham Assurance : Nous n’avons pas les moyens de mener la guerre des prix », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  9. « Nadia Fettah : Saham Finances », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  10. « Nadia Fettah, Saham », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  11. « Changements à la tête de Saham Assurance Maroc », Médias 24,‎ (lire en ligne).
  12. « [Classement] Les 100 Africains les plus influents : de 51 à 75. 69 – Nadia Fettah (Maroc) », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  13. Fahd Iraqi, « Tourisme : le grand oral de Nadia Fettah peine à convaincre », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  14. « Remplaçante de Mustapha Bakkoury, Nadia Fettah dévoile son projet pour l’Expo universelle à Dubaï », sur Telquel.ma (consulté le )
  15. (en-US) « Expo 2020 à Dubaï: Nadia Fettah Alaoui remplace Mustapha Bakkoury », sur Le Desk (consulté le )
  16. « Gouvernement marocain: Sept femmes aux commandes », sur LesEco.ma, (consulté le )
  17. « Passation entre Madame Nadia FETTAH ALAOUI, Monsieur Fouzi LEKJAA et Monsieur Mohammed BENCHAABOUN – MEF – Royaume du Maroc », sur www.finances.gov.ma (consulté le )
  18. « Maroc : dix choses à savoir sur Nadia Fettah Alaoui, la nouvelle ministre de l’Économie et des Finances – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com (consulté le )

Liens externesModifier