Nécropole de Vollein

Nécropole de Vollein
Image illustrative de l’article Nécropole de Vollein
Des blocs fracturés, aux alentours de la nécropole
Localisation
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Vallée d'Aoste
Municipalité Quart
Coordonnées 45° 44′ 48″ nord, 7° 27′ 01″ est
Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste
(Voir situation sur carte : Vallée d'Aoste)
Nécropole de Vollein
Nécropole de Vollein
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Nécropole de Vollein
Nécropole de Vollein
Histoire
Époque Néolithique
Internet
Site web www.lovevda.it

La nécropole de Vollein est un site préhistorique daté du Néolithique, situé près du village de Vollein, dans la commune de Quart, dans la vallée d'Aoste, en Italie. On trouve également aux alentours de la nécropole de nombreuses gravures ou sculptures rupestres d'une datation plus incertaine. La région est parsemée de rochers erratiques et de roches fracturées, témoignages de la dernière période glaciaire.

HistoriqueModifier

La découverte du site remonte à 1968, lorsque les restes de la nécropole néolithique ont été trouvés. Celle-ci est l'une des plus anciennes preuves connues de peuplement humain dans la vallée d'Aoste.

DescriptionModifier

Le site occupe une zone plus ou moins rectangulaire d’environ 20 × 30 m, soit 600 m2, dans laquelle on trouve plus de 60 tombes. Celles-ci sont des cistes, à l’origine formées par quatre dalles verticales couvertes par une plus grande dalle qui déborde sur les côtés. Les tombes n’ont pas de plancher : les corps étaient posés directement sur le sol[1].

Selon le chercheur italien Francesco Prinetti, un tel site devait être facile à défendre. Il y avait peut-être à proximité un village néolithique, dont aucune trace n'a pourtant été trouvée[2].

Les nombreuses gravures ou sculptures rupestres environnantes, probablement d'une même époque, sont estimées remonter au IIe millénaire av. J.‑C., quoique cela reste débattu[2].

Autres sitesModifier

La nécropole de Vollein présente plusieurs similitudes avec celle de Champrotard, à Arvier, un peu plus haut dans la vallée d'Aoste[3].

GalerieModifier

RéférencesModifier

  1. (it) Vollein : geologia, arte rupestre e cultura neolitica, Site officiel du tourisme de la vallée d'Aoste, consulté le 8 avril 2020
  2. a et b (it) Francesco Prinetti, Trench, quando il versante scricchiola… e ispira l’antenato neolitico, andarpersassi.it, 11 décembre 2016, consulté le 8 avril 2020
  3. (it) La signora di Introd, www.introd.vda.it, consulté le 10 avril 2020

Voir aussiModifier