Ouvrir le menu principal

Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaines

musée à Washington D.C.
(Redirigé depuis Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine)
Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaines
National Museum of African American History and Culture
Smithsonian-nmaahc-outside-20160720.jpg
L'extérieur du musée, le .
Informations générales
Ouverture
Site web
Bâtiment
Architecte
Localisation
Pays
Commune

Le Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaines (en anglais : National Museum of African American History and Culture ou NMAAHC) est un musée de la Smithsonian Institution situé à Washington, sur le National Mall.

Officiellement créé en 2003, il existe d'abord en ligne. Sa construction débute en 2012 et le musée est inauguré le .

Sommaire

LocalisationModifier

Le musée s'élève en plein centre de Washington entre la 15e rue, près du Washington Monument, et le musée national d'histoire américaine.

HistoireModifier

En 1915, des vétérans afro-américains de la guerre de Sécession demandent, en vain, que soit érigé à Washington un mémorial pour les Afro-Américains[1]. En 1929, le Congrès vote une résolution autorisant la construction d'un musée mais avec la crise économique refuse un financement fédéral[1]. Après la lutte pour les droits civiques, dans les années 1960, l'idée est relancée mais pas suivie par le monde politique et universitaire[1]. En 2015, Rhea L. Combs, conservatrice du nouveau musée, déclare : « Longtemps, le groupe dominant, l’homme blanc d’origine européenne, a choisi de ne pas inclure cette histoire dans le récit national »[1].

En 2003[2], le président George W. Bush autorise le lancement du projet[1]. Sur les 500 millions de dollars (soit 445 millions d’euros) de budget nécessaire, la moitié est assuré par gouvernement fédéral[1], l’autre par des dons privés dont 21 millions de dollars par l’animatrice Oprah Winfrey[1], 10 millions par la Fondation Bill-et-Melinda-Gates[1] et plus de 5 millions par l'ancien basketteur Michael Jordan et sa famille[1].

Le , le président Barack Obama et l'ex-première dame des États-Unis Laura Bush posent officiellement la première pierre. Les cabinets Freelon, Adjaye et Bond sont retenus pour le projet.

Le musée est inauguré le [3] par le président Barack Obama[4] et sa femme Michelle, en présence de son prédécesseur George W. Bush, de sa femme Laura et de plusieurs milliers de personnes.

CollectionsModifier

Le musée traite l'histoire et la culture au travers de trois thèmes : l'esclavage, la ségrégation et la culture et le sport[1]. Pour la partie consacrée à l’esclavage on trouve plusieurs objets inédits :

Pour la ségrégation, la principale pièce du musée est une voiture de chemin de fer datant de 1918 avec des sièges réservés aux noirs. Cette voiture a été acheminée sur place avant avec l'érection du musée qui a été construit autour[1]. Est également exposé la nappe sur laquelle a été rédigé l’argumentaire demandant la déségrégation scolaire dans les années 1950[1] et le premier cercueil d'Emmett Till[1], un adolescent noir de quatorze ans qui a été battu à mort dans le Mississippi en 1955 pour avoir sifflé ou importuné une femme blanche. Sa mère avait volontairement rouvert le cercueil avant ses obsèques pour que tout le monde voit l'état du corps. La brutalité de sa mort sera un des déclencheurs du mouvement des droits civiques.

Pour l'apport des Afro-Américains à la vie culturelle, artistique et sportive des États-Unis sont présentés :

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r « Obama, président noir, inaugure le musée national afro-américain », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  2. (en) « National Museum of African American History and Culture | museum, Washington, D.C., United States », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 12 juin 2019)
  3. (en) « National Museum of African American History and Culture », sur www.architecturalrecord.com (consulté le 12 juin 2019)
  4. (en-US) The New York Times, « The National Museum of African American History and Culture », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 12 juin 2019)
  5. Michele Norris, « L'histoire des Etats-Unis, version Afro-Américains », National Geographic,‎ , p. 125.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier