Musée juif de Grèce

Le musée juif de Grèce (en grec moderne : Εβραϊκό Μουσείο της Ελλάδος) est situé dans le quartier de Pláka à Athènes. Avec le musée juif de Thessalonique et le musée juif de Rhodes (en), il est l'un des quatre musées du pays consacrés à l'histoire et à la culture des Juifs de Grèce.

Musée juif de Grèce
Εβραϊκό Μουσείο της Ελλάδος, Νίκης 39 - panoramio (1).jpg
Informations générales
Type
Musée du judaïsme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Surface
800 m2[1]
Site web
Collections
Nombre d'objets
Environ 8 000[1]
Localisation
Pays
Commune
Adresse
39 rue Níkis
10557 Athènes
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Athènes
voir sur la carte d’Athènes
Red pog.svg

BâtimentModifier

Le musée est situé à l'est de Pláka, à environ 300 m de la place Sýntagma et du Zappéion. Le bâtiment à la façade néo-classique du XIXe siècle fut totalement remanié de l'intérieur pour accueillir les collections. L'escalier central, construit autour d'un puits octogonal surmonté d'un dôme en verre, relie quatre étages divisés en niveaux intermédiaires de hauteur différente[2].

Le bâtiment héberge des espaces d'exposition de la collection permanente, des expositions temporaires et d'art contemporain, une bibliothèque, des archives photographiques ainsi qu'un laboratoire de recherche et de conservation des objets anciens de tradition juive[1].

HistoireModifier

Soutenue par la communauté juive d'Athènes, la création du musée fut concrétisée en 1977 au sein d'un bâtiment attenant à la synagogue Beth Shalom (en). L'Association des amis Américains fut créée en 1981, suivie quelques mois plus tard par l’Association des amis du Musée juif de Grèce rassemblant les communautés juives de Thessalonique et d'Athènes. Devant le manque d'espace à consacrer à une collection considérablement enrichie, le musée déménagea en 1984 dans des locaux loués au troisième étage du n° 36 de l'avenue Vasilíssis Amalías. En 1997, le bâtiment actuel fut acquis avec l'aide des communautés juives et du ministère de la Culture pour être transformé en musée[3],[4].

Níkos Stavroulákis (el), qui fut l'un des principaux instigateurs du musée en 1977, en fut également directeur jusqu'en 1993[3]. L'archéologue Janét Battínou lui a depuis succédé[5].

CollectionModifier

Les objets exposés, de nature très diverse, retracent l'histoire moderne de la tradition juive en Grèce[1]. Des accessoires domestiques et pièces d'apparat côtoient des costumes traditionnels ou militaires, des objets liturgiques, des documents administratifs, des écrits, des photographies ou bien encore des œuvres d'art. Plusieurs objets proviennent d'anciennes synagogues du pays, comme celle de Rhodes et de Ioannina. En outre, la dissolution de la communauté juive de Patras en 1984 entraina le transfert de plusieurs éléments architecturaux de la synagogue locale au sein du musée[6].

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) « Jewish Museum of Greece – Description » (consulté le 25 octobre 2020).
  2. (en) « The building », (consulté le 25 octobre 2020).
  3. a et b (en) « History of the museum », (consulté le 25 octobre 2020).
  4. (en) Janet Battinou, « The Jewish museum of Greece: Brief description, mission, issues and programmes », European Judaism, vol. 36, no 2,‎ , p. 41-47.
  5. (en) « Message from the Director », (consulté le 25 octobre 2020).
  6. (en) « Artefact categories », (consulté le 25 octobre 2020).

Articles connexesModifier