Ouvrir le menu principal

Moussa Faki
Illustration.
Fonctions
Président de la commission de l'Union africaine
En fonction depuis le
(2 ans, 2 mois et 7 jours)
Élection
Prédécesseur Nkosazana Dlamini-Zuma
Ministre des Affaires étrangères

(8 ans, 9 mois et 7 jours)
Président Idriss Déby
Premier ministre Youssouf Saleh Abbas
Emmanuel Nadingar
Joseph Djimrangar Dadnadji
Kalzeubé Pahimi Deubet
Albert Pahimi Padacké
Prédécesseur Ahmad Allam-Mi
Successeur Hissein Brahim Taha
Premier ministre tchadien

(1 an, 7 mois et 10 jours)
Président Idriss Déby
Gouvernement Faki
Prédécesseur Haroun Kabadi
Successeur Pascal Yoadimnadji
Biographie
Nom de naissance Moussa Faki Mahamat
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Biltine (Tchad)
Nationalité Tchadienne
Parti politique MPS
Profession Diplomate

Moussa Faki
Premiers ministres du Tchad

Moussa Faki Mahamat, né le à Biltine au Tchad, est un homme politique tchadien. Il est premier ministre du au , puis ministre des Affaires étrangères de 2008 à 2017. Il est président de la Commission de l'Union africaine depuis janvier 2017.

BiographieModifier

Moussa Faki Mahamat est membre du Mouvement patriotique du Salut (MPS) du président Idriss Déby Itno. Il entre au gouvernement en 2002, au poste de ministre des Travaux publics et des Transports. Il est nommé Premier ministre en juin 2003, poste qu'il conserve jusqu'à sa démission en 2005, pour rejoindre le Conseil économique, social et culturel[1].

Il réintègre le gouvernement en 2008 à la tête du Ministère des Affaires étrangères, où il officie jusqu'en 2017[2].

Moussa Faki est le candidat proposé par la Communauté économique des États d'Afrique centrale pour la présidence de la Commission de l'Union africaine. Il bénéficie du soutien de plusieurs pays en raison de l'action du Tchad contre le terrorisme islamiste, que ce soit dans le Sahel ou contre Boko Haram dans la région du lac Tchad. Faki est aussi soutenu car plusieurs pays se refusent à soutenir Abdoulaye Bathily, le candidat sénégalais lequel défend le retour du Maroc au sein de l'Union africaine. Faki est élu au septième tour du scrutin face à la candidate kenyane Amina Mohamed[3] et prend la succession de la Sud-Africaine Dlamini-Zuma, à la tête de la Commission de l'Union Africaine depuis 2012[2].

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier