Moto Guzzi MGS-01 Corsa

Moto Guzzi MGS-01
Image illustrative de l’article Moto Guzzi MGS-01 Corsa
Moto Guzzi MGS-01.

Constructeur Moto Guzzi
Années de production 2004 - 2010
Type Sportive
Moteur et transmission
Moteur(s) bicylindre en V à 90°, 4T, refroidi par air
Distribution 1 ACT, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée 1 225 cm3 (100 × 80 mm)
Puissance maximale 128 ch à 8 000 tr/min
Couple maximal 11,5 kg⋅m à
6 200 tr/min
Alimentation injection électronique
Embrayage bidisque à sec
Boîte de vitesses à 6 rapports
Transmission par cardan
Cadre, suspensions et freinage
Cadre monopoutre
Suspension avant (débattement) fourche télescopique 43 mm (120 mm)
Suspension arrière (débattement) monoamortisseur (125 mm)
Frein avant (diamètre) 2 disques 320 mm, étriers 4 pistons
Frein arrière (diamètre) disque 220 mm, étrier 2 pistons
Poids et dimensions
Roue avant 120/60 x 17
Roue arrière 180/55 x 17
Empattement 1 165 mm
Hauteur de selle 820 mm
Poids à sec 192 kg
Réservoir (réserve) 18,5 L (3,5 L)

La Moto Guzzi MGS-01, apparue en 2002 au salon de Munich sous forme d'une maquette, est une moto conçue initialement par le constructeur Ghezzi & Brian sur la base d’une Moto Guzzi Daytona[1]. En 2004, Moto Guzzi la présente sous sa propre marque. La MGS-01 est une machine destinée à la compétition et produite en petite série à partir de 2005[2].

Caractéristiques modifier

Ce modèle affiche un mélange entre modernité et classicisme. Les modifications apportées par l’artisan-concepteur technique italien Giuseppe Ghezzi sont profondes tant au niveau du moteur que la partie-cycle[3] :

  • bicylindre en V de 1 225 cm3[4] à un ACT et quatre soupapes par cylindre dont les bielles sont plus longues pour compenser la faible hauteur des pistons haute compression Cosworth Racing, et dont les cylindres sont chromés ;
  • nouveau circuit d’huile ;
  • le « gavage » du moteur est assuré par une boîte à air de 18,5 L ;
  • distribution par courroie crantée ;
  • embrayage à sec bidisque renforcé à commande hydraulique ;
  • la boîte de vitesses à six rapports (reprise à la V11 Sport et remplacée par une boîte racing pour la version Corsa) est un élément de rigidité de la moto ;
  • transmission finale à cardan ;
  • cadre poutre métallique faisant office d’épine dorsale ;
  • bras oscillant rigide et long (garant d’une bonne stabilité) en aluminium caissonné ;
  • divers éléments en fibre de carbone ;
  • la fourche inversée et l’amortisseur arrière (placé verticalement) à combiné sont signés Öhlins ;
  • le système de freinage est fourni par Brembo, le double disque avant reçoit une paire d’étriers radiaux ;
  • collecteurs inox ;
  • poids à sec de 192 kg.

L’esthétique a été confiée au designer Alberto Capella.

Victoires modifier

  • À Daytona, Gianfranco Guareschi pilotant cette machine gagne à deux reprises en catégorie Formula 1 la course BOT (Battle of Twins) les 6 et [5].
  • En , ce pilote remporte le championnat italien SuperTwins.
  • En 2007, il renouvelle son exploit de 2006 et remporte à nouveau, devant 40 000 spectateurs, la BOT de Daytona en catégorie Formula 1. La cylindrée dépasse 1 300 cm3 avec une puissance supérieure à 165 ch et un refroidissement liquide.

Notes et références modifier

  1. Présentation du prototype MGS-01, sur labellehistoiremotoguzzi.info.
  2. Présentation de la MGS-01 de série, sur labellehistoiremotoguzzi.info.
  3. (en-GB) Phil Aynsley, « Moto Guzzi MGS-01 Corsa Limited Edition Racer », sur MCNews, (consulté le ).
  4. (it) Fiche technique [PDF], sur le site Moto Guzzi.
  5. « Moto Guzzi gagne à Daytona ! », sur Moto-Station, (consulté le ).