Mosquée Şakirin

mosquée à Istanbul, en Turquie

Mosquée Şakirin
Image illustrative de l’article Mosquée Şakirin
Vue de l'édifice
Présentation
Nom local Şakirin Camii (tr)
Culte Islam sunnite
Architecte Hüsrev Tayla
Zeynep Fadıllıoğlu (en) (intérieur)
Nombre de dômes 1
Nombre de minarets 2
Site web Consulter
Géographie
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Ville Istanbul
District Üsküdar
Coordonnées 41° 00′ 47″ nord, 29° 01′ 28″ est
Géolocalisation sur la carte : Turquie
(Voir situation sur carte : Turquie)
Mosquée Şakirin
Géolocalisation sur la carte : Istanbul
(Voir situation sur carte : Istanbul)
Mosquée Şakirin

La mosquée Şakirin (en turc : Şakirin Camii) est une mosquée sunnite d'Istanbul, en Turquie. Elle se trouve à l'une des entrées du cimetière de Karacaahmet, dans le district d'Üsküdar dans la partie asiatique de la ville. Construite par la Semiha Şakir Foundation en mémoire de İbrahim Şakir and Semiha Şakir, elle est inaugurée en et ouvre le suivant[1]. D'après plusieurs sources journalistiques, il s'agirait de la mosquée de Turquie la moins polluante en carbone[2].

HistoriqueModifier

Les plans de la mosquée Şakirin sont dessinés par Hüsrev Tayla, connu pour son travail sur la mosquée de Kocatepe et ses travaux de conservation architecturale en général. L'architecte d'intérieur de l'édifice est Zeynep Fadıllıoğlu (en), la grande-nièce de Semiha Şakir[3] ; d'après certaines sources, elle serait la première femme à concevoir l'intérieur d'une mosquée[1] et à travailler sur les plans d'une mosquée en Turquie[4],[5],[6],[7].

La construction de la mosquée Şakirin dure quatre ans.

Hüseyin Kutlu est l'actuel imam de la mosquée.

ArchitectureModifier

Le site recouvre 10 000 m2. L'édifice compte deux minarets de 35 m de haut chacun ainsi qu'un dôme en composite aluminium. Les inscriptions calligraphiques de l'intérieur sont réalisées par Semih İrteş. Les grandes fenêtres sur trois des façades de la salle de prière sont conçues par Orhan Koçan et le minbar en acrylique par Tayfun Erdoğmuş. Les motifs décoratifs sont inspirés de l'art seldjoukide. Le lustre possède des ampoules en forme de goutte d'eau fabriquées par Nahide Büyükkaymakçı afin de symboliser « la lumière d'Allah [qui] doit tomber sur les fidèles comme de la pluie »[6]. La mezzanine réservée aux femmes offre une vue sur le lustre[6].

La fontaine de la cour est conçue par William Pye. La mosquée est édifiée sur un parking souterrain et comprend une pièce d'exposition[8].

Galerie d'imagesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Zeynep Fadillioglu – L'élégance ottomane », sur istanbul2010.blog.lemonde.fr, (consulté le ).
  2. (tr) « Türkiye'nin En Modern Camii İbadete Açıldı »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.trgthaber.com (consulté le ).
  3. (tr) Cahit Akyol, « Bu Camide Ayak Kokusu Olmayacak », Hürriyet,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « interview with zeynep fadillioglu, first woman to design a mosque in turkey », sur designboom.com (consulté le ).
  5. (en) « Zeynep Fadillioglu: First woman to design a mosque in Turkey », sur womensagenda.com.au, (consulté le )
  6. a b et c (en) Carol Strickland, « Mosque Modern »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur csmonitor.com (consulté le ).
  7. (en) Sheena McKenzie, « Meet the mosque designer breaking the mold », CNN, (consulté le ).
  8. (tr) « Üsküdar, Türkiye'nin En Modern Camisine Kavuştu »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :