Ouvrir le menu principal

Montréal–Saint-Georges

(Redirigé depuis Montréal—Saint-Georges)

Montréal numéro 5 puis Montréal—Saint-Georges est un ancien district électoral provincial du Québec. Le district Montréal numéro 5 (aussi connu comme la division Saint-Antoine) a existé entre 1890 et 1912. Le district de Montréal—Saint-Georges a existé de 1912 à 1939.

HistoriqueModifier

 
Carte des circonscriptions de l'île de Montréal en 1920. Montréal–Saint-Georges (identifié St-Georges sur la carte) est au centre-droit, en rose.

Suivi de Westmount

Liste des députésModifier

 
John Smythe Hall est député de 1890 à 1897 pour Montréal no 5
 
Robert Bickerdike est député de 1897 à 1900 de Montréal no 5
Montréal No 5
Années Député Parti
     1890 - 1892 John Smythe Hall Conservateur
     1892 - 1897
     1897 - 1900 Robert Bickerdike Libéral
     1900 - 1904 Matthew Hutchison
     1904 - 1906 Christopher Benfield Carter Indépendant ou Libéral[1]
     1907 - 1908 Charles Ernest Gault Conservateur
     1908 - 1912
Montréal—Saint-Georges
Années Député Parti
     1912 - 1916 Charles Ernest Gault Conservateur
     1916 - 1919
     1919 - 1923
     1923 - 1927
     1927 - 1931
     1931 - 1935
     1935 - 1936
     1936 - 1939 Gilbert Layton Union nationale

Notes et référencesModifier

  1. Les sources donnent des informations contradictoires sur l'allégeance attribuée au député Christopher Benfield Carter lors de l'élection du 25 novembre 1904 dans Montréal no 5 (Saint-Antoine). Le site de l'Assemblée nationale le donne comme député indépendant à trois endroits [1] [2] [3] et comme député libéral à un endroit [4]. Le quotidien La Patrie de l'époque souffre d'une ambiguïté similaire. Les propos tenus par Carter le jour des mises en candidature, rapportés en première page de La Patrie du 18 novembre 1904, ne laissent guère de doute sur le fait qu'il se présente comme candidat indépendant :
    « L'échevin Carter s'est présenté comme indépendant dans la division St-Antoine. Interrogé ce matin (...), voici ce qu'il a dit : "(...) On est venu me prier de me porter candidat. J'ai accepté à la condition que j'aurais l'appui des deux partis. (...) Il est bien entendu que je ne serai lié par aucune attache politique capable de m'influencer et que, si je vais au parlement, ce sera exclusivement pour prendre les intérêts de Montréal. (...)" » [5]
    Toutefois, dans la liste générale des candidats en page 12 de cette même édition, ce journal liste Carter comme « libéral indépendant ». Puis, le lendemain, le 19 novembre 1904, en page 12, il le liste comme « indépendant » [6]. Lors de l'annonce des résultats de l'élection, La Patrie du 26 novembre 1904, en pages 3 et 21, liste encore Carter comme « indépendant » [7]. Enfin, lors de l'annonce du décès de Carter, La Patrie du 10 août 1906, en page 10, le qualifie comme « libéral » [8].

Article connexeModifier

Liens externesModifier