Monastère Saint-Cucufa

monastère bénédictin espagnol

Monastère Saint-Cucufa
Image illustrative de l’article Monastère Saint-Cucufa
Présentation
Nom local Monestir de Sant Cugat (ca)
Culte Catholique romain
Type Abbatiale
Rattachement Bénédictins
Début de la construction IXe siècle
Fin des travaux XIVe siècle
Style dominant Roman
Protection Classé BIC (1931)
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Drapeau de la Catalogne Catalogne
Province Drapeau de la province de Barcelone Province de Barcelone
Commune Sant Cugat del Vallès
Coordonnées 41° 28′ 25″ nord, 2° 05′ 06″ est
Géolocalisation sur la carte : Espagne
(Voir situation sur carte : Espagne)
Monastère Saint-Cucufa
Géolocalisation sur la carte : Catalogne
(Voir situation sur carte : Catalogne)
Monastère Saint-Cucufa

Le monastère Saint-Cucufa est un monastère roman, situé dans le village de Sant Cugat del Vallès, dans la province de Barcelone, au nord de la Catalogne. Il porte le nom d'un martyr barcelonais, Cucufa de Barcelone.

Le monastère, construit entre le IXe et le XIVe siècle, est un des plus imposants ensembles conservés de l'art roman de Catalogne. Au Moyen Âge, il fut même le plus important monastère du comté de Barcelone. L'édifice a été déclaré Bien culturel d'intérêt national en 1931 et abrite aujourd'hui le musée de Sant Cugat.

HistoireModifier

 
La nef de l'église.

À l'emplacement de l'édifice s'est d'abord trouvé un fort romain qui à l'époque médiévale s'est appelé Castrum Octavianum. De nombreux vestiges militaires, découverts à l'intérieur du monastère, l'attestent.

Les origines du monastère remontent au IXe siècle, lorsqu'il fut décidé d'unir l'église paléochrétienne du Ve siècle abritant les reliques de saint Cucufa (en catalan : sant Cugat) à la fortification annexe. Le monastère a commencé à étendre ses possessions à partir du Xe siècle. En l'an 985, il a été endommagé par une attaque de troupes musulmanes dirigées par Al-Mansur, qui l'a ensuite réparé et fait ajouté un minaret, transformé plus tard en clocher.

À la fin du XIe siècle, le comte Bérenger-Raimond II de Barcelone décréta que le monastère serait soumis à celui de Saint-Pons-de-Thomières dans le Languedoc fondé par Raymond Pons de Toulouse, créant ainsi des troubles parmi les moines de Saint-Cucufa. L'abbé de Saint-Pons s'installa au monastère et les moines qui n'étaient pas d'accord avec son administration furent expulsés. Cependant, l'évêque de Barcelone a revendiqué ses droits sur le monastère, qui a été rendu au diocèse de Barcelone. À cette époque, Saint-Cucufa contrôlait les monastères de Santa Cecília de Montserrat (ca), Sant Llorenç del Munt, Sant Pau del Camp (ca), Sant Pere de Clarà (ca) et Sant Salvador de Breda (ca).

Au milieu du XIIe siècle, la construction d'un nouveau monastère a commencé. Il a été achevé en 1337. En 1350, des travaux de fortification ont été entrepris. Pendant la guerre de Succession d'Espagne, il a été occupé par les troupes de l'archiduc Charles VI, causant des dommages à la structure. Les travaux de restauration ont été achevés en 1789.

Les moines ont abandonné le monastère en 1835 qui resta vide jusqu'en 1851, date à laquelle une nouvelle restauration commença.

ÉdificeModifier

ProtectionModifier

Le monastère fait l’objet d’un classement en Espagne au titre de bien d'intérêt culturel depuis le [1].

Notes et référencesModifier

  1. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Muralles del Monestir et le n° de référence RI-51-0000433.

Voir aussiModifier

SourcesModifier

Article connexeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier