Moly Kane

Moly Kane
Description de cette image, également commentée ci-après
Moly Kane Chevalier de l'ordre du mérite 2018
Naissance (34 ans)
Dakar Sénégal
Nationalité Sénégalaise
Profession Réalisateur, Metteur en scène
Films notables Moly, Goom Bi, Muruna

Moly Kane est un réalisateur et scénariste sénégalais né à Pikine, (Sénégal), en 1986.

Son premier court métrage, autobiographique, Moly est produit par Euzhan Palcy, et projeté au Festival de Cannes de 2011.

Membre fondateur du festival Ciné Banlieue Dakar et instigateur du Festival de court métrage de Dakar, Moly Kane est aussi le créateur de la maison de production Babubu films.

Pour couronner ses accomplissements à un si jeune âge[style à revoir], il est nommé chevalier de l’ordre national du mérite sénégalais.

BiographieModifier

La GenèseModifier

Tout d’abord, il a mis son énergie au service des enfants, en tant que moniteur de l’enseignement préscolaire. Puis il prit la parole sur les ondes de radio Rails BI FM pour véhiculer de nombreux messages de courage et d’espoir auprès des handicapés, lors de ses émissions hebdomadaires « eteu waye lago/la cour des handicapés ».

Par la suite Moly s'est chargé de la mise en scène au sein de sa compagnie théâtrale de Pikine en interprétant des rôles nombreux et variés. En endossant très souvent les principaux rôles, Moly prend conscience de la puissance des messages qu’il peut véhiculer et surtout de la perception que les autres ont de lui-même, « un acteur sensible dont on oublie le handicap ».

Parcours et FormationModifier

En 2008, il suit une formation en écriture audiovisuelle au Sénégal à cinébanlieue sous la houlette de son père spirituel le cinéaste professeur Abdel Aziz Boye. Elle est suivie par une formation à la Fémis sur l’écriture documentaire avec le soutien du Ministère des Affaires étrangères français.

Son court métrage autobiographique lui permet de rencontrer la réalisatrice Euzhan Palcy qui décide de le prendre sous son aile, l'emmenant jusqu'au festival de Cannes.

En 2016, il est diplômé de l’Université des Antilles Guyane de la Martinique (DAEU Option art et culture), ce qui lui permet de valider ses acquis et de lui offrir une autre perspective sur le cinéma.

En 2018, Moly Kane devient le président de l’association Cinémarekk qui regroupe l’ensemble des collectifs de cinéma au Sénégal et en Gambie. La pluralité des courts métrages produits par les membres de cette association ainsi que les différents réalisateurs qu'il rencontre au cours des ses voyages lui donnent une idée : faire un festival international de courts métrage à Dakar[1], la première édition se déroulant en . Elle regroupait une grande partie des porteurs de projets sénégalais mais aussi du continent entier. Cette première édition fût un véritable succès, permettant aux réalisateurs, acteurs.. d'avoir une grande visibilité sur la scène internationale[réf. nécessaire].

Durant son parcours, il a réalisé deux documentaires, dont un à Paris, Vivons ensemble et un à Dakar, Guinaw Rails au bout. Il a également participé à plusieurs projets cinématographiques en tant qu’assistant réalisateur et chef de projet en France, Allemagne, Roumanie, Sénégal.

Œuvres et récompensesModifier

2007 LI CI LAAGO : Moyen métrage (théâtre) 2007 sortie à la télé sénégalaise RDV.

2011 MOLY] : Court Métrage de fiction autobiographique, écrit et réalisé par Moly Kane, produit par Euzhan Palcy.

2013: Il obtient le prix du meilleur court métrage fiction de l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine au Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Burkina Faso)

Prix du public et des détenus de la maison d’arrêt d’Angers au Festival Cinémas d'Afrique à Angers.

Prix du Meilleur court métrage fiction du Festival Image et Vie de Dakar.

2012 VIVONS ENSEMBLE : Court métrage documentaire

2015 MURUNA : Court métrage fiction

Produit par Babubu Film Production

Sélectionné pour le FESPACO de la même année

Grand Prix du jury au Festival Au Cinéma pour les Droits Humains d’Amnesty International], Paris.

1er prix fiction Uemoa,

Prix Canal+ de la meilleure interprétation féminine (Zeyna Diop),

Prix Canal+ de la meilleure interprétation masculine (Ngalandou Babou Faye),

Prix du meilleur scénario

Trophée Coca Cola.  

2019 Les Tissus Blancs: en cours d'écriture

RéférencesModifier

Liens externesModifier

https://www.festival-cannes.com/fr/films/moly

https://africulturelle.com/2018/12/10/cinema-dakar-court-1er-festival-de-court-metrage-africain/

http://www.presidence.sn/presidence/ordres-nationaux

https://tunein.com/radio/Rail-Bi-FM-1013-s191249/

http://africultures.com/personnes/?no=38269

http://www.femis.fr/-francais-

http://www.univ-antilles.fr/

https://filmfreeway.com/AmnestyinternationalAuCinemapourlesDroitsHumains

http://www.cannescourtmetrage.com/en/

https://www.youtube.com/watch?v=tnaYIDRUkbw