Mkhitar d'Ani

historien arménien (XIIe)

Mkhitar (ou Mekhitar) d'Ani ou Anetsi (en arménien Մխիթար Անեցի) est un historien arménien de la seconde moitié du XIIe - début du XIIIe siècle[1]. Il fait ses études au monastère de Horomos, près d'Ani[2].

Mkhitar est l'auteur d'une Histoire universelle[3], dont seule subsiste une version incomplète[4]. Il y répète en partie la Chronique universelle de Samuel d'Ani[5].

Notes et référencesModifier

  1. Redgate 2000, p. 259.
  2. Thierry 1980, p. 3.
  3. Karapétian 2007, p. 135.
  4. Thomson 2004, p. 208.
  5. Terian 2008, p. XIX.

BibliographieModifier

  • Méroujan Karapétian, « La littérature historique arménienne (Ve – XXe siècles) », dans Claude Mutafian (dir.), Arménie, la magie de l'écrit, Paris, Somogy, (ISBN 978-2-7572-0057-5), p. 134-136.
  • (en) Anne Elizabeth Redgate, The Armenians, Oxford, Blackwell Publishing, coll. « The Peoples of Europe », (ISBN 0-631-22037-2).
  • (en) Abraham Terian, The Armenian Gospel of the Infancy: With Three Early Versions of the Protevangelium of James, Oxford University Press, (ISBN 978-0199541560).
  • Jean-Michel Thierry, Le couvent arménien d'Hoṙomos, Éd. Peeters, (ISBN 978-2801701225).
  • (en) Robert Thomson, « Armenian Literary Culture through the Eleventh Century », dans Richard G. Hovannisian (dir.), Armenian People from Ancient to Modern Times, vol. I : The Dynastic Periods: From Antiquity to the Fourteenth Century, Palgrave Macmillan, (ISBN 978-1403964212), p. 199-239.