Samuel d'Ani

Samuel d'Ani ou Samvel Anetsi (en arménien Սամվէլ Անեցի ; né vers 1100 et mort vers 1180) est un historien et chroniqueur arménien du XIIe siècle.

BiographieModifier

Samuel naît probablement à Ani, l'ancienne capitale des Bagratides, vers 1100[1]. Ce chroniqueur[2] dont on sait peu de choses est un disciple de Hovhannès Sarkavag[3].

Prêtre séculier à Ani[4], il meurt vers 1180[5].

ŒuvreModifier

Samuel est connu pour son Histoire ou Chronique universelle[6], un ouvrage dans lequel il est le premier auteur arménien à recourir à la chronographie : les événements, de Noé à l'année 626 de l'ère arménienne (-), sont exposés sous forme de tables et d'entrées chronologiques[7]. Pour ce faire, il reprend et adapte des auteurs antérieurs[8], dont notamment Eusèbe de Césarée[9].

Il est répété par Kirakos de Gandzak et Mkhitar d'Ani[10].

L'œuvre de Samuel d'Ani a fait l'objet d'une continuation par un anonyme jusqu'à l'an 789 de l'ère arménienne (-)[11].

Notes et référencesModifier

  1. Redgate 2000, p. 259.
  2. Dédéyan 2007, p. 359.
  3. Hacikyan 2002, p. 344.
  4. Hacikyan 2002, p. 488.
  5. Bedrosian 2004, p. 242.
  6. Karapétian 2007, p. 135.
  7. Eastmond 2001, p. 94.
  8. Karapétian 2007, p. 134.
  9. Mosshammer 2008, p. 17.
  10. Terian 2008, p. XIX.
  11. ARIBL 1869-1906, p. 445-446.

BibliographieModifier

  • Académie royale des inscriptions et des belles lettres (dir.), Recueil des historiens des croisades, t. I : Documents arméniens, Paris, Imprimerie impériale, 1869-1906.
  • (en) Robert Bedrosian, « Armenia during the Seljuk and Mongol Periods », dans Richard G. Hovannisian (dir.), Armenian People from Ancient to Modern Times, vol. I : The Dynastic Periods: From Antiquity to the Fourteenth Century, Palgrave Macmillan, (ISBN 978-1403964212), p. 241-271.
  • Gérard Dédéyan, « Le temps de la croisade (fin XIe -fin XIVe siècle) — Le renouvellement de la vie intellectuelle », dans Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Privat, (1re éd. 1982) [détail des éditions] (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 356-362.
  • (en) Antony Eastmond (dir.), Eastern approaches to Byzantium, Ashgate, , 297 p. (ISBN 978-0-7546-0322-1).
  • (en) Agop Jack Hacikyan (dir.), The Heritage of Armenian Literature, vol. II : From the Sixth to the Eighteenth Century, Détroit, Wayne State University Press, (ISBN 978-0814330234).
  • Méroujan Karapétian, « La littérature historique arménienne (Ve – XXe siècles) », dans Claude Mutafian (dir.), Arménie, la magie de l'écrit, Paris, Somogy, (ISBN 978-2-7572-0057-5), p. 134-136.
  • (en) Alden A. Mosshammer, The Easter Computus and the Origins of the Christian Era, Oxford, Oxford University Press, , 474 p. (ISBN 978-0-19-954312-0, lire en ligne).
  • (en) Anne Elizabeth Redgate, The Armenians, Oxford, Blackwell Publishing, coll. « The Peoples of Europe », , 331 p. (ISBN 0-631-22037-2).
  • (en) Abraham Terian (trad. de l'anglais), The Armenian gospel of the infancy : with three early versions of the Protevangelium of James, Oxford, Oxford University Press, , 189 p. (ISBN 978-0-19-954156-0, lire en ligne).