Mixite

minéral

Mixite[1]
Catégorie VIII : phosphates, arséniates, vanadates[2]
Image illustrative de l’article Mixite
Mixite bleu turquoise ; Mines du Laurion Grèce
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique H6As3BiCu6O21BiCu6(AsO4)3(OH)6•3(H2O)
Identification
Masse formulaire[3] 1 157,056 ± 0,025 uma
H 0,52 %, As 19,43 %, Bi 18,06 %, Cu 32,95 %, O 29,04 %,
Couleur vert; vert émeraude; vert bleu; vert bleuâtre; bleu pâle; vert pâle; blanchâtre.
Classe cristalline et groupe d'espace dipyramidale ;
P 63/m
Système cristallin hexagonal
Réseau de Bravais primitif P
Habitus agrégat; radié; croute; massif; fibreux; aciculaire; sphérolitique; veiné; capillaire; compact.
Faciès cristaux aciculaires allongés selon [0001]
Échelle de Mohs de 3,00 à 4,00
Trait verdâtre; bleuâtre; blanc; vert pâle.
Éclat brillant; mat
Propriétés optiques
Indice de réfraction w=1,73,
e=1,81
Biréfringence Uniaxial (+) ; 0,0800
Fluorescence ultraviolet aucune
Transparence transparent à translucide
Propriétés chimiques
Densité 3,79
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La mixite est une espèce minérale formée d'arséniate de cuivre et de bismuth de formule BiCu6(AsO4)3(OH)6•3(H2O).

Historique de la description et appellationsModifier

Inventeur et étymologieModifier

Décrite par le minéralogiste Schrauf en 1879 et dédiée à Anton Mixa (1838-1906), officier des mines de Jachymov[4].

TopotypeModifier

Jáchymov (St Joachimsthal), Krusne Hory (Erzgebirge), Západoceský Kraj, Bohème, Tchéquie.

CristallochimieModifier

Elle sert de chef de file à un groupe de minéraux isostructuraux qui porte son nom.

Groupe de la Mixite
  • Mixite BiCu6(AsO4)3(OH)6•3(H2O) P 63/m 6/m
  • Agardite-(Y) (Y,Ca)Cu6(AsO4)3(OH)6•3(H2O) P 63/m 6/m
  • Agardite-(La) (La,Ca)Cu6(AsO4)3(OH)6•3(H2O) P 63/m 6/m
  • Agardite-(Nd) (Pb,Nd,Y,La,Ca)Cu6(AsO4)3(OH)6•3(H2O) 6/m
  • Agardite-(Dy) (Dy,La,Ca)Cu6(AsO4)3(OH)6•3(H2O) 6/m
  • Agardite-(Ca) CaCu6(AsO4)3(OH)6•3(H2O) 6/m
  • Agardite-(Ce) (Ce,Ca)Cu6(AsO4)3(OH)6•3(H2O) P 63/m 6/m
  • Goudeyite (Al,Y)Cu6(AsO4)3(OH)6•3(H2O) Unk Hex
  • Zalesiite (Ca,Y)Cu6(AsO4)3(OH)6•3(H2O) P 63/m 6/m
  • Plumboagardite (Pb,REE,Ca)Cu6(AsO4)3(OH)6•3(H2O) P 63/m 6/m

CristallographieModifier

  • Paramètres de la maille conventionnelle :   = 13,63 Å,   = 5,90 Å ; Z = 2 ; V = 949,24 Å3
  • Densité calculée = 4,07 g cm−3

Gîtes et gisementsModifier

Gîtologie et minéraux associésModifier

Gîtologie
Dans les minéralisations secondaires des veines de minerai de cuivre et bismuth.
Minéraux associés
Atelestite, barytine, bismuth, bismutite, érythrite, malachite, smaltite.

Gisements producteurs de spécimens remarquablesModifier

  • France
Mine du Tistoulet, Padern, Tuchan, Aude, Languedoc-Roussillon [5]
Mine de Cap Garonne, Le Pradet, Var, Provence-Alpes-Côte d'Azur
  • Grèce
Mine de Sounion No. 19 ("Chloridstollen"), Laurion, Attique[6]
  • Tchéquie
Jáchymov (St Joachimsthal), Krusne Hory (Erzgebirge), Západoceský Kraj, Bohème (topotype)

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Structure Reports of Strukturbericht,54A,250(1987)
  2. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  3. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  4. Schrauf (1880) Zeitschrift für Kristallographie, Mineralogie und Petrographie, Leipzig: 4: 278.
  5. Le Cahier des Micromonteurs, Bulletin de l'Association Française de Microminéralogie, 1985, No 3, p. 3-6.
  6. Lapis, 24, 7/8 (1999)