Midi italien

peinture de Karl Brioullov
Midi italien
Brjullov Italianskij Poldenj.jpg
Artiste
Date
Type
Matériau
Dimensions (H × L)
64 × 55 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
No d’inventaire
Ж-5079Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

Midi italien (en russe : Итальянский полдень ou Итальянка, снимающая виноград) est un tableau du peintre russe Karl Brioullov.

À son arrivée en Italie en 1821, Brioullov s'est intéressé à la peinture de genre et à des sujets historiques et religieux en s'inspirant de la réalité qui l'entourait. Le premier travail réussi dans ce genre était sa toile Matin italien réalisée en 1823. À Saint-Pétersbourg, ses contemporains sont impressionnés par l'interprétation originale de l'intrigue et la fraîcheur de l'écriture. Ce tableau intitulé Matin italien, est offert par la société impériale d'encouragement des beaux-arts à Alexandra Feodorovna de Russie, épouse de Nicolas Ier. L'empereur souhaitait avoir une variante du Matin italien et a demande à Brioullov de la réaliser. C'est ainsi qu'est née la toile Midi italien. Cette dernière est réalisé en 1827. Lors de l'exposition qui la présente au public de Saint-Pétersbourg, le peintre a reçu de nombreuses critiques peu flatteuses. Cette critique considérait que le modèle ne correspondait pas à l'idéal classique de la beauté par ses proportions. Brioullov s'en défend, mais deux ans plus tard il quitte la société impériale d'encouragement des beaux-arts dont les idéaux ne sont plus les siens[1].

SujetModifier

Le tableau présente une jeune femme cueillant des raisins sur une vigne. La modèle est une italienne d'allure simple saisie dans un éclairage ensoleillé de midi en Italie[2]. Louis Réau considérait que les portraits intimes, réalisés par Brioullov parfois sous l'influence d'Ingres, avaient des qualités de fraîcheurs et de sincérité séduisantes[3].

 
Version de 1831 de Midi italien de Karl Brioullov, Galerie Tretiakov.

VersionsModifier

Une version plus réduite a été réalisée par Brioullov en 1831. Celle-ci est conservée à la galerie Tretiakov.

Article connexeModifier

RéférencesModifier

  1. « Midi italien K. Brioullov (Карл Брюллов: Итальянский полдень (1827)), Государственный Русский музей, Санкт-Петербург) » [html], www.artrussia.ru (consulté le ).
  2. Peter Leek, La peinture russe du XVIII au XX, Parkstone, Angleterre 1999 (ISBN 1 85995 356 5), p. 19 et 20
  3. Louis Réau, L'art russe, Marabout université Tome 3, Editeur Gérard et C° à Verviers, 1968 p. 93.

Liens externesModifier