Michel de Prague

Michel de Prague (Michael Pragensis, Michael de Praga), mort le [1], est un moine chartreux germanophone qui fut prieur de la chartreuse de Prague, puis de la chartreuse d'Aggsbach et enfin de la chartreuse de Geirach en Basse-Styrie[2] (aujourd'hui en Slovénie), et aussi visiteur de la province chartreuse de Haute-Allemagne. Il est connu pour ses écrits spirituels en latin.

Michael von Prag
Biographie
Décès
Activités
Autres informations
Ordre religieux

BiographieModifier

La date de naissance de Michel n'est pas connue, ni son lieu de naissance. Son nom apparaît en 1356 comme prieur de la chartreuse de Prague (fondée en 1342) et il en est vicaire en 1382. En même temps, il est le deuxième visiteur de la province chartreuse de Haute-Allemagne. De 1385 à 1387, il est prieur de la chartreuse d'Aggsbach. Il termine à Prague en 1387 son œuvre la plus connue Le Miroir du prince (Fürstenspiegel) dont le titre original en latin est De quatuor virtutibus cardinalibus pro erudicione principum (Des quatre vertus cardinales pour l'enseignement d'un prince). C'est une œuvre en forme de dialogue qu'il dédie au comte palatin Robert III, futur empereur du Saint-Empire[3]. Cette œuvre a été souvent attribuée à tort à Matthieu de Cracovie.

En 1391, Michel est nommé premier visiteur de la province de Haute-Allemagne et prieur de la chartreuse Domus Vallis sancti Maurittii de Geirach[1]. Il y meurt le .

Quelques œuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (de) Michael von Prag, Datenbank ALCUIN
  2. (de) Regesta Imperii
  3. Selon Wojciech Iwańczak, op. cit. p. 89, le dédicataire serait le comte Robert II.
  4. Dédié à son prédécesseur à la chartreuse d'Aggsbach.

BibliographieModifier

  • (de) Jana Nechutová, Die lateinische Literatur des Mittelalters in Böhmen. Böhlau Verlag, Cologne, 2007, (ISBN 978-3-412-20070-1), pp. 249sq.
  • (de) Franz Machilek, Kirchliche Reformen des 14./15. Jahrhunderts, in: Winfried Eberhard und Franz Machilek (éd.): Kirchliche Reformimpulse des 14./14. Jahrhunderts in Ostmitteleuropa. Böhlau-Verlag, 2006, (ISBN 978-3-412-26105-4), p. 29
  • (de) E. Herrmann, Der Fürstenspiegel des Michael von Prag, Historisches Jahrbuch im Auftrag der Görres-Gesellschaft, 91, 1971, pp. 22-45
  • (de) Wojciech Iwańczak, Der Kartäuser Michael aus Prag, in: Sönke Lorenz (éd.), Bücher, Bibliotheken und Schriftkultur der Kartäuser. (ISBN 3-515-08093-7), pp. 83–92.

Liens externesModifier