Ouvrir le menu principal

Michel Labrousse

historien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Labrousse.
Michel Labrousse
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Président
Société archéologique du Midi de la France
-
Raymond Rey (d)
Gratien Leblanc (d)
Vénérable Maître (en)
Fraternité (d)
-
Vénérable Maître (en)
Fraternité (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
Nationalité
Formation
Activité

Michel Labrousse, né le à Brive et mort en 1988, est un historien français.

BiographieModifier

Il fait ses études à l'École normale supérieure de 1931 à 1935, et en sort agrégé d'histoire et géographie (1935)[1]. Il est membre de l'École française de Rome de 1936 à 1938, puis professeur de lycée à Bordeaux, jusqu'à l'éclatement de la guerre. Mobilisé comme officier de renseignement, il est fait prisonnier le et est interné en Allemagne. Il est professeur au sein de l'université de captivité du camp, avant d'être délivré et de rentrer en France en 1945.

Il devient alors professeur à la Faculté des Lettres de Toulouse, en histoire antique et romaine. Il soutient deux thèses à la Sorbonne en 1969 et devient dès lors docteur-ès-lettres.

Au-delà de son activité d'enseignant, il s'intéresse aussi à l'archéologie. Il est directeur des Antiquités historiques de Midi-Pyrénées de 1946 à 1981 et membre du Conseil supérieur de la recherche archéologique. Il est président de la Société archéologique du Midi de la France de 1958 à 1988. Il mène des fouilles à Gergovie et surtout dans sa région natale d'Aquitaine.

Principal ouvrageModifier

  • Toulouse antique des origines à l'établissement des Wisigoths, Paris, E. de Boccard, 1968, Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome, no 112, 644 p., 54 fig., un plan et 9 planches hors texte[2].

RéférencesModifier

  1. http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/?q=agregsecondaire_laureats&nom=labrousse&annee_op=%3D&annee%5Bvalue%5D=&annee%5Bmin%5D=&annee%5Bmax%5D=&periode=All&concours=All&items_per_page=10.
  2. On peut lire une critique de l'ouvrage dans : Durand-Barthez Maurice, Michel Labrousse. Toulouse antique, des origines à rétablissement des Wisigoths, Bibliothèque de l'école des chartes, 1971, vol.129, no 129-1, p. 196-201 [1]

Liens externesModifier