Ouvrir le menu principal

Le Mariage de Ramuntcho

film de Max de Vaucorbeil, sorti en 1947
Le Mariage de Ramuntcho
Réalisation Max de Vaucorbeil
Scénario Pierre Apestéguy
d'après le roman de
Pierre Loti
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films de France
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie romantique
Durée 80 min
Sortie 1947

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Mariage de Ramuntcho est un film français de Max de Vaucorbeil, sorti en 1947. Il est considéré comme le premier film français en couleur.

Sommaire

SynopsisModifier

Georges, un séduisant et célèbre peintre parisien, est venu chercher l'inspiration au Pays basque. Sensible aux charmes de Maritchu, une jeune fille du pays, il va tout faire pour l'éloigner de Ramuntcho, avec qui elle est fiancée.

Ramuntcho vit de la contrebande entre le France et l'Espagne. Il est aussi excellent pelotari et connait les chants et les danses locales. Ramuntcho est selon ses amis le "roi de la montagne" mais Louise, la sœur de Maritchu, le considère comme un "bon à rien". George va tenter de se servir de la désaffection de Louise pour Ramuntcho, pour se rapprocher de Maritchu mais ses efforts resteront vains.

Dans le même temps, Ramuntcho prévoit de passer de la marchandise en contrebande avec son compère espagnol Puntamento. Cette opération est risquée mais doit lui permettre de récolter cent mille francs, de quoi acheter une ferme pour y vivre avec Martichu. Il sera attrapé par des douaniers français et sera emprisonné à Bayonne. C'est finalement Georges qui paiera la caution pour libérer le héros et le mariage de Ramuntcho et Maritchu aura bel et bien lieu.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Chansons et danses du filmModifier

Le film comporte des scènes de chants et de danses folkloriques basques qui en font presque une comédie musicale. André Dassary, qui tient le premier rôle du film, est par ailleurs chanteur d'opérette.

Les paroles de la chanson Ramuntcho (1944), interprétée par André Dassary, ont été écrites par Jean Rodor, d'après une composition de Vincent Scotto. Cette chanson préexiste au film et était un des succès d'André Dassary[1].

Autour du filmModifier

Le premier film français en couleursModifier

Le Mariage de Ramuntcho est le premier film français en couleur. Il utilise la technologie dite Agfacolor développée en Allemagne par Agfa pendant la Seconde Guerre mondiale. Le fait que le film soit en couleur a été utilisé comme argument commercial au moment de la sortie en salle du film. Certaines affiches du film avaient ainsi pour sous-titre "Le premier film français en couleurs"[2].

Le film, ayant perdu une partie de ses couleurs avec le temps, a été restauré par le CNC en 2000[3]. Depuis, la mention "Restauré par les Archives du film de Centre national de la cinématographie avec le concours du Ministère de la Culture" est inscrite au générique.

TournageModifier

Le film a été tourné en 1946 au Pays basque et dans les Studios de la Victorine à Nice.

La scène finale du mariage entre Ramuntcho et Maritchu est tournée dans l'église d'Espelette.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier