Max Spitta

architecte allemand

August Adolf Max Spitta, né le à Lissa dans la province de Posnanie et mort le à Berlin, est un architecte allemand.

Max Spitta
Image dans Infobox.
Médaillon de Max Spitta sur sa tombe, sculpté par Albert Manthe
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Œuvres principales
Doroth-friedrichwerd-friedhof-berlin - 93.jpeg
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

Spitta étudie à l'académie d'architecture de Berlin d'où il sort avec son diplôme de conducteur de travaux en 1868, puis il devient architecte en 1872, après son référendariat d'État. Il demeure alors au service de l'État prussien, jusqu'à la fin de sa vie. Il travaille d'abord pour le gouvernement municipal de Berlin, et aussi à la commission ministérielle d'architecture. Il est conseiller exécutif au ministère des Cultes à partir de 1896 et membre de l'académie prussienne d'architecture en 1899.

 
Vue de l'allée de la Victoire en 1902

Le Kaiser Guillaume II tenait Spitta en grande estime et lui confia nombre de projets, dont celui de l'aménagement de la Siegesallee (allée de la Victoire) à Berlin dans le quartier de Tiergarten. Cependant Spitta est surtout connu pour ses multiples constructions d'églises et de bâtiments sacrés dans le goût historiciste, notamment à Berlin.

Max Spitta était le neveu de Theodor Spitta (1823-1908), peintre paysager et peintre de marines, dont la fille Gertrud (née en 1881) était aussi peintre.

Il est enterré au cimetière de Dorotheenstadt.

HommageModifier

Une rue de Berlin, près de l'église du Rédempteur, porte son nom depuis 1938, la Spittastraße.

Quelques œuvresModifier

SourceModifier