Mauser-CZ

arme à feu
(Redirigé depuis Mauser Vz 24)

Mauser-CZ (« CZ » pour la compagnie Ceská Zbrojovka Brno, en tchèque : 'Manufacture d'Armes Tchèque de Brno'), Puška vz. 24 (du tchèque Puška, 'fusil', et vz. 24, raccourci de Vzor 24, 'modèle 24') ou Gewehr 24 (t) (de l'allemand Gewehr, 'fusil' et Tschechoslowakei, Tchéchoslovaquie), sont des termes qui désignent une famille de fusils tchécoslovaques basés sur les fusils allemands Gewehr 98 ('modèle de fusil de l'année 1898') et Karabiner 98k (pour les variantes postérieurs à 1935), tous fabriqués entre 1924 et le début des années 1960.

Le fusil Vzor 1924

OrigineModifier

En 1924, à la suite du Traité de Versailles interdisant l'exportation d'armes par l'Allemagne, le marché mondial du fusil militaire est partagé entre la FN Herstal et la Ceská Zbrojovka Brno, qui produisent toutes les deux des dérivés du célèbre Gewehr 98. Entre 1938 et 1945, plusieurs entreprises tchécoslovaques en plus de la CZ produisent une variante pour armer la Wehrmacht (11 Divisions) et la Waffen-SS. Il s'agit de copies quasi parfaites du Kar. 98k, produites jusqu'aux environs de 1960.

Une grande familleModifier

De nombreux clientsModifier

Le premier client fut la Tchécoslovaquie. Les fusils de CZ sont vendus avant 1938 aux pays suivants : Arabie saoudite, Brésil, Chine, Colombie, Estonie, Éthiopie, Guatemala, Honduras, Iran (alors encore la Perse), Lettonie Nicaragua, Pérou, Roumanie, Salvador, Turquie et Yougoslavie. L'Arabie Saoudite, l'Argentine, la Bolivie, Cuba, l'Espagne, le Japon impériale, la Lituanie, le Mexique, le Paraguay, le Salvador, l'Uruguay et le Venezuela complétèrent leurs arsenal de Mauser de fabrication locale mais aussi allemande (Mauser Standard Modell ou belge (Mauser-FN) par des armes produites à Brünn.

Après 1945, s'ajoutent l'Armée de libération nationale en Algérie, la Corée du Nord (surplus japonais puis don de la Chine populaire) Israël, le Pakistan, la Syrie et le Vietminh.

Un usage militaire long et intensifModifier

Ainsi les Mauser de la CZ-Brno sont utilisés lors de la Seconde Guerre sino-japonaise, de la Guerre d'Espagne (Républicains et Brigadistes), de la Seconde Guerre mondiale (notamment adoptés par les Waffen-SS et les Gebirgsjägers de la Wehrmacht) , des guerres israélo-arabes, des guerres indo-pakistanaises, de la Guerre civile chinoise, de la Guerre de Corée, de la guerre d'Indochine, de la guerre d'Algérie et de la guerre du Viêt Nam.

Les Mauser Tchécoslovaques furent aussi utilisées dans des conflits moins connus des Français comme la révolution brésilienne de 1930, la guerre du Gran Chaco ou la guerre péruano-équatorienne de 1941. En Afrique l'armée éthiopienne est équipée de Mauser fabriqués à Brno lors de la Seconde guerre italo-éthiopienne comme les Tigres Katangais lors des Première et Deuxième guerre du Shaba mais aussi la Guerre civile angolaise.

Données numériquesModifier

Modèle Calibre Longueur Canon Masse Magasin
Vz 98/22 7,92 mm Mauser 1,26 m 74 cm 4,10 kg 5 cartouches
Vz 98/29 7,92 mm Mauser 1,26 m 74 cm 4,15 kg 5 cartouches
Vz 24 7,92 mm Mauser / 7mm Mauser/7,65 mm Mauser 1,10 m 59 cm 4,2 kg 5 cartouches
Vz 12/33 7,92 mm Mauser / 7mm Mauser/7,65 mm Mauser 1,07 m 56 cm 3,5 kg 5 cartouches
Vz 16/33 7,92 mm Mauser 99,5 cm 49 cm 3,25 kg 5 cartouches
Gew 24 (t) 7,92 mm Mauser/7,62 OTAN 1,10 m 59 cm 4,2 kg 5 cartouches

En France, la loi imposait, pour l'utilisation en tant qu'arme de chasse de ces armes, le changement de calibre, tel que le 8x60S ou le 8x64S.

Depuis la nouvelle loi dont le décret d'application est paru en , les armes militaire chambrées dans leur calibre d'origine, qui sont à réarmement manuel, ne sont plus soumises à autorisation, mais doivent être déclarées en préfecture.

SourcesModifier

  • Luc Guillou, Mauser : fusils et carabines militaires, 2 tomes, Éditions du Portail, 1997 et 2004
  • Jean Huon, Le Mauser 98 et ses dérivés, Crépin Leblond, 2003

Liens externesModifier