Ouvrir le menu principal

Mathieu Lemay

ingénieur et homme politique québécois

Mathieu Lemay
Fonctions
Député de Masson
En fonction depuis le
Élection 7 avril 2014
Législature 41e et 42e
Prédécesseur Diane Gadoury-Hamelin
Biographie
Lieu de naissance Greenfield Park
Parti politique Coalition avenir Québec
Conjoint Nancy Ross
Enfants 1
Diplômé de École de technologie supérieure
HEC Montréal
Profession Ingénieur

Mathieu Lemay est un ingénieur et homme politique québécois.

Il a été élu député à l'Assemblée nationale du Québec lors de l'élection générale québécoise de 2014[1]. Il représente la circonscription électorale de Masson en tant que membre de la Coalition avenir Québec.

BiographieModifier

Mathieu Lemay détient un baccalauréat en génie mécanique de l'École de technologie supérieure et un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion du HEC Montréal. Il a été analyste de système chez Bombardier pendant un an puis ingénieur de procédés chez Bridgestone de 2004 à 2010[2]. Il était superviseur à l’extrusion chez Pélican International de 2011 jusqu'à son élection[3].

Vie politiqueModifier

Il est élu député de Masson lors de l'Élection générale québécoise de 2014. Il a obtenu une courte majorité de 534 voix (38.35%) sur Diane Gadoury-Hamelin, la député sortante du Parti québécois (36.80%) dans une élection où le taux de participation était plus bas que la moyenne provinciale[4].

Fonctions parlementairesModifier

À la formation du cabinet fantôme de la Coalition, le 25 avril 2014, il devient le porte-parole du deuxième groupe d'opposition en matière d'affaires autochtones et le responsable de la région de Lanaudière. Du 2 juin 2014 au 16 septembre 2014, il est membre de la Commission des institutions avant de devenir membre de la Commission de l'aménagement du territoire. Depuis le 20 juin 2014, il est membre de la Section du Québec de l'Association parlementaire du Commonwealth et de la Délégation de l'Assemblée nationale pour les relations avec les États-Unis[5].

Dans le cadre de ces fonctions, le 10 février 2015, il a dénoncé la vente d'alcool sur la réserve de Kahnawake qui utilisait frauduleusement l'image de la Société des alcools du Québec tout en bénéficiant des exemptions de taxes, privant le gouvernement de milliers de dollars en revenus[6]. Il est intervenu à de nombreuses reprises au sujet de la Cimenterie de Port-Daniel–Gascons, critiquant le bilan environnemental du projet et le désir du Parti libéral du Québec de soustraire le projet aux évaluations environnementales[7] du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement. Le 11 mai 2015, il a dénoncé l'augmentation des tarifs de péage sur le pont de l'autoroute 25 de 26%[8] en estimant que c'était «une nouvelle attaque du gouvernement libéral envers la classe moyenne».

Depuis le 2 septembre 2015, Mathieu Lemay occupe désormais les fonctions de porte-parole de la CAQ en matière d'Environnement, de Développement durable, de Faune et de Parcs d'affaires autochtones, en plus d'être responsable de la région de Lanaudière.

Résultats électorauxModifier

Élection générale de 2018 dans Masson
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Mathieu Lemay (sortant) Coalition avenir 17 565 53 % 11 038
     Diane Gadoury Hamelin Parti québécois 6 527 19,7 % -
     Stephane Durupt Québec solidaire 4 451 13,4 % -
     Maryanne Beauchamp Libéral 3 606 10,9 % -
     Véronique Dubois Vert 699 2,1 % -
     David Morin Conservateur 263 0,8 % -
Total 33 111 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 72,9 % et 560 bulletins ont été rejetés.
Source : DGEQ, « Résultats élections Québec 2018 », sur electionsquebec.qc.ca (consulté le 14 mai 2019)

Élection générale de 2014 dans Masson
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Mathieu Lemay Coalition avenir 13 235 38,4 % 534
     Diane Gadoury-Hamelin (sortante) Parti québécois 12 701 36,8 % -
     Wenet Féné Libéral 5 869 17 % -
     Joëlle St-Pierre Québec solidaire 2 168 6,3 % -
     Pierre-Alexandre Bugeaud Option nationale 289 0,8 % -
     Éric Giroux Conservateur 249 0,7 % -
Total 34 511 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 69,5 % et 827 bulletins ont été rejetés.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier