Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nagata (homonymie).
Masaichi Nagata
Description de cette image, également commentée ci-après
Masaichi Nagata (à droite) en 1951
Naissance
Kyoto (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Décès (à 79 ans)
Tokyo (Japon)
Profession Producteur

Masaichi Nagata (永田雅一, Nagata Masaichi?) est un producteur japonais, né le à Kyoto et mort à Tokyo le .

BiographieModifier

Masaichi Nagata entre à la Nikkatsu, en tant que guide des studios, en 1924. Après avoir occupé des postes importants dans cette compagnie, il démissionne de celle-ci, en désaccord avec des pratiques qu'il juge « féodales ». Il crée alors sa propre société, la Daiichi Eiga, en 1934. Il produit notamment plusieurs films de Kenji Mizoguchi : La Cigogne en papier (折鶴お千, Orizuru Osen?, 1935) mais, surtout, L'Élégie d'Osaka (浪華悲歌, Naniwa erejii?) et Les Sœurs de Gion (祇園の姉妹, Gion no shimai?) en 1936. Bien que la critique ait salué Les Sœurs de Gion et L'Élégie d'Osaka classés respectivement 1re et 3e au classement des dix meilleurs films japonais de l'année 1936 établi par la revue Kinema Junpō en 1937, leur exploitation en salle a été modeste car à cette époque, la Nikkatsu et la Shōchiku contrôlent la diffusion et l'exploitation des films et il est difficile pour une société indépendante comme Daiichi Eiga de faire sa place[1]. La société fait faillite en 1936[1].

Masaichi Nagata devient président de la compagnie Shinkō Kinema et directeur des studios de Kyoto, en 1936. En 1942, le gouvernement militaire japonais impose le regroupement de trois sociétés (Shinkō Kinema, Daito et Nikkatsu) en une seule, avec à sa direction, Masaichi Nagata. Au sortir de la guerre, la société devient la Daiei, produisant de nombreux films de prestige. On doit à Masaichi Nagata la découverte d'actrices comme Machiko Kyō, Ayako Wakao ou Fujiko Yamamoto.

En 1953, il est à l'initiative de l'« accord des cinq compagnies » pour empêcher la Nikkatsu concurrente de développer sa production de films. Il sera, en outre, le producteur attitré des œuvres ultimes de Kenji Mizoguchi entre 1953 et 1956. Producteur d'environ 140 films, Nagata survivra à la faillite de la Daiei en 1971 en reconstituant une compagnie de distribution des anciens films.

Filmographie sélective (comme producteur)Modifier

Récompenses et distinctionsModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Noël Simsolo, Kenji Mizoguchi, Cahiers du cinéma éditions, Collection Grands Cinéastes, 4e trimestre 2007, 95 p. (ISBN 978-2-86642-497-8), p. 32
  2. (en) « Masaichi Nagata - Awards », sur IMDb (consulté le 24 novembre 2017)

Liens externesModifier