Martina Beck

biatlète allemande

Martina Beck
Image illustrative de l’article Martina Beck
Martina Beck aux Championnats du monde de biathlon 2007.
Contexte général
Sport Biathlon
Période active 1997-2010
Biographie
Nom de naissance Martina Glagow
Nationalité sportive Allemande
Nationalité Allemagne
Naissance (42 ans)
Lieu de naissance Garmisch-Partenkirchen
Taille 1,58 m
Poids de forme 48 kg
Club SC Mittenwald
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 3 1
Championnats du monde 3 5 4
Coupe du monde (globes) 4 2 5
Coupe du monde (épreuves indiv.) 15 11 16

Martina Beck, née Glagow le à Garmisch-Partenkirchen, est une biathlète allemande. Elle est la première allemande à avoir gagné le classement général de la Coupe du monde en 2003, année où elle a remporté son premier titre mondial lors de la poursuite. Dans sa carrière, la biathlète est montée sur quatre podiums olympiques dont trois fois sur la deuxième marche en 2006 (individuel, poursuite et relais). Elle met fin à sa carrière après la saison 2009/2010.

BiographieModifier

Carrière sportiveModifier

Martina Glagow se distingue chez les juniors en remportant trois titres de championne du monde en 1999. Elle intègre l'équipe allemande de Coupe du monde dès la saison suivante 1999-2000, où elle sort victorieuse à Antholz et Östersund. Aux Championnats du monde 2001 à Pokljuka, en Slovénie, elle confirme sa présence au plus haut niveau en terminant à la deuxième place du départ groupé, synonyme de médaille d'argent. En 2002, elle est sélectionnée pour ses premiers Jeux olympiques, prenant la septième place de la seule course qu'elle dispute, l'individuel. Aux Championnats du monde 2003 à Khanty-Mansiïsk, en Russie, elle devient championne du monde de poursuite, titre qu'elle partage à égalité avec la Française Sandrine Bailly, la photo-finish n'ayant, fait rarissime, pas permis de placer l'une devant l'autre. Il s'agit de son seul titre individuel de championne du monde au niveau sénior. À l'issue de la saison 2002/2003, où elle s'impose notamment sur l'étape prestigieuse d'Holmenkollen, elle est la première Allemande à remporter la Coupe du monde, gagnant également le classement de la poursuite.

Aux Championnats du monde 2004 à Oberhof, elle est la biathlète allemande la plus titrée avec une médaille d'argent et deux de bronze. Depuis le début de sa carrière sportive, son père Martin a préparé ses skis en tant que technicien de ski sur toutes les courses et a travaillé pendant de nombreuses années en tant qu'entraîneur. Martina Glagow déclare forfait pour les Championnats du monde 2005 à Hochfilzen pour cause de maladie.

Aux Jeux olympiques d’hiver de 2006 de Turin, sur le site de Cesana San Sicario, Martina Glagow remporte trois médailles d’argent : sur l'individuel, la poursuite et le relais. La saison 2005-2006 fait partie de ses meilleures, puisqu'elle finit troisième du classement général de la Coupe du monde avec comme moments forts la victoire sur le sprint d'Holmenkollen et les mass-starts d'Oberhof et d'Antholz qui lui permettent de gagner le petit globe de la spécialité.

Elle remporte trois nouvelles médailles aux Championnats du monde 2007 à Antholz, avec l’or du relais, l’argent du départ groupé et le bronze de l'individuel. Aux Championnats du monde 2008, elle confirme qu'elle fait toujours partie des meilleures tireuses, obtenant sa sixième médaille mondiale individuelle, avec l'argent sur le quinze kilomètres individuel. Sur l'épreuve du relais, elle défend avec succès le titre obtenu l'année précédente avec la même équipe allemande. La saison 2007/2008 commence par deux victoires et une troisième place pour Martina Glagow lors des trois premières courses à Kontiolahti. S'ensuivent deux autres podiums à Pokljuka et à Östersund, ainsi que huit places dans le top dix. Elle remporte le classement de l'individuel de la saison, son troisième petit globe de cristal. En 2008-2009, Martina Beck porte son compteur de victoires à quinze en gagnant les poursuites d'Östersund et d'Hochfilzen.

En 2010 aux Jeux olympiques d'hiver à Vancouver elle ne devait initialement disputer que l'individuel (qu'elle termine à la 29e place), étant désignée remplaçante pour les autres épreuves. Mais Magdalena Neuner, déjà sacrée double championne olympique et médaillée d'argent à titre individuel quelques jours plus tôt, décide de lui laisser sa place pour la dernière épreuve olympique au sein du relais allemand. En compagnie de Kati Wilhelm, Simone Hauswald et Andrea Henkel, Martina Beck obtient ainsi sa quatrième médaille olympique, une médaille de bronze chargée d'émotion, l'ultime récompense de sa carrière. En fin de saison de Coupe du monde 2009/2010, Martina Beck met en effet un terme à sa carrière de biathlète professionnelle.

Vie privéeModifier

En 2008, elle se marie avec le biathlète autrichien Günther Beck et adopte ce nouveau nom[1].

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Départ en masse Relais
Jeux olympiques d'hiver de 2002
  Salt Lake City
7e  
Jeux olympiques d'hiver de 2006
  Turin
  17e   4e  
Jeux olympiques d'hiver de 2010
  Vancouver
29e  

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  • — : pas de participation à l'épreuve
  •   : épreuve non olympique.

Championnats du mondeModifier

Mondiaux \ Épreuve Individuel Sprint Poursuite Départ en masse Relais Relais mixte
2000
  Oslo
  Lahti
34e 24e 17e  
2001
  Pokljuka
12e  
2002
  Oslo
JO Salt Lake City 12e JO Salt Lake City
2003
  Khanty-Mansiïsk
6e 10e   12e  
2004
  Oberhof
6e     26e  
2006
  Pokljuka
Jeux olympiques de Turin 10e
2007
  Antholz
  36e 11e    
2008
  Östersund
  14e 16e 6e  
2009
  Pyeongchang
28e 12e 6e 11e    

Légende :
  : première place, médaille d'or
  : deuxième place, médaille d'argent
  : troisième place, médaille de bronze
  : épreuve inexistante
— : N'a pas participé à cette épreuve

Coupe du mondeModifier

  • 1 gros globe de cristal :
    • Vainqueur du classement général en 2003.
  • 3 petits globes de cristal :
    • Vainqueur de la poursuite (2003), du départ en masse (2006) et de l'individuel (2008).
  • 70 podiums[2] :
  • 42 podiums individuels : 15 victoires, 11 deuxièmes places et 16 troisièmes places.
  • 28 podiums en relais : 9 victoires, 14 deuxièmes places et 5 troisièmes places.

Détail des victoiresModifier

Saison / Épreuve Individuel Sprint Poursuite Départ en masse Total
1999-2000 -   Antholz   Östersund - 2
2002-2003 - -   Khanty-Mansiïsk (Ch.du monde)
  Oslo Holmenkollen
- 2
2003-2004   Osrblie - - - 1
2004-2005   Oslo-Holmenkollen - - - 1
2005-2006 -   Oslo Holmenkollen -   Oberhof
  Antholz
3
2006-2007 -   Lahti   Lahti 2
2007-2008   Kontiolahti   Kontiolahti - - 2
2008-2009 -   Östersund
  Hochfilzen
- 2
Total 3 4 6 2 15

Classements en Coupe du mondeModifier

Saison Classement général final Individuel Sprint Poursuite Mass start
1999-2000 13e 38e 12e 10e 29e
2000-2001 9e 5e 18e 16e 3e
2001-2002 12e 9e 12e 14e 10e
2002-2003 1re 8e 2e 1re 7e
2003-2004 6e 3e 4e 6e 22e
2004-2005 11e 2e 16e 10e 16e
2005-2006 3e 4e 5e 4e 1re
2006-2007 7e 3e 10e 6e 20e
2007-2008 5e 1re 8e 6e 10e
2008-2009 8e 16e 14e 3e 16e
2009-2010 18e 16e 24e 24e 10e

Championnats du monde juniorModifier

  • Médaille d'or du sprint, de la poursuite et du relais en 1999.
  • Médaille d'argent du sprint et du relais en 1997.
  • Médaille de bronze du sprint en 1998.

Notes et référencesModifier

  1. (de) Martina Glagow hat geheiratet, sur biathlon-online.de, le 26 juillet 2008
  2. Les podiums obtenus aux Championnats du monde et aux Jeux olympiques comptent pour la Coupe du monde.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :