Ouvrir le menu principal
Marmitako de thon.

La marmite de bonite ou marmite de thon[1] (marmitako au Pays basque, sorropotún ou marmite en Cantabrie et marmite en France) est un plat à base de Thunnus alalunga (thon blanc ou bonite du nord), dont l'origine se trouve chez les pêcheurs basques (arrantzaleak en basque) et cantabres. Il s'agit d'un ragoût de thon aux pommes de terre, oignons, poivrons et tomates. Dans quelques lieux, il est servi réchauffé dans une cazuela en terre cuite.

Sommaire

NomModifier

« Marmitako » signifie littéralement « de la marmite » en euskera. La marmite est un récipient en métal avec un couvercle, et était dans l'ancien temps un des rares ustensiles de cuisine qu'on emmenait à bord. Son nom castillan (marmita) ou français (marmite) donne son nom au plat dans l'est de la Cantabrie ; il est connu sous le nom de sorropotún en Occident.

CoutumesModifier

De nos jours, c'est un plat très apprécié, en partie par la diffusion de la cuisine en général, et en partie parce que c'est une des façons les plus connues de préparer la bonite. Il s'agit d'un poisson gras qui a beaucoup de valeur nutritionnelle dans les tendances actuelles. C'est un des plats phare des concours gastronomiques de toute festivité basque et cantabre, particulièrement dans les localités côtières.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sources et bibliographieModifier

Liens externesModifier