Mario Brelich

Mario Brelich
Nom de naissance Mario Brelich
Naissance
Budapest, Autriche-Hongrie
Décès
Nepi, Italie
Activité principale
Écrivain, journaliste, peintre, sculpteur
Auteur
Langue d’écriture Italien, hongrois
Genres
Essai romanesque

Mario Brelich (Budapest1910Nepi1982) est un écrivain, journaliste, peintre et sculpteur hongrois naturalisé italien.

BiographieModifier

Mario Brelich est né à Budapest en 1910 d'un père italien et d'une mère hongroise. Il a un frère, Angelo Brelich, historien des religions.

Il travaille comme traducteur littéraire de l'italien au hongrois (il traduira notamment le théâtre de Luigi Pirandello) et journaliste-correspondant entre la Hongrie et l'Italie. En 1946, il s'installe à Rome avec sa femme, la soprano hongroise Magda László.

En Italie, il se consacre à la peinture, la sculpture et l'écriture. Il fait paraître aux éditions Adelphi trois « essais romanesques » aux thématiques bibliques dans lesquels il s'intéresse à des épisodes majeurs de l'Ancien et du Nouveau Testament – la conception d'Isaac, la trahison de Judas et la construction de l'Arche de Noé, respectivement – relus et surtout récrits à la lumière d'une analyse critique empreinte d'ironie et chargée de provocation. Giuditta (Judith) paraît à titre posthume chez le même éditeur en 2008.

ŒuvresModifier

  • L'étreinte sacrée, Gallimard, 1978 ((it) Il sacro amplesso, Adelphi, 1972), trad. Ariel Piasecki
  • L’œuvre de trahison, Gallimard, 1979 ((it) L'opera del tradimento, Adelphi, 1975), trad. Ariel Piasecki
  • Le navigateur du déluge, L. Levi, 1993 ((it) Il navigatore del diluvio, Adelphi, 1979), trad. Françoise Brun
  • (it) Giuditta, Adelphi, 2008
    Inédit en français.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier