Maria Altmann

Maria Altmann
Description de cette image, également commentée ci-après
Maria Altmann en 2010
Nom de naissance Maria Viktoria Bloch
Naissance
Vienne
Décès (à 94 ans)
Cheviot Hills (en) (Los Angeles, Californie)
Nationalité autrichienne, américaine
Pays de résidence Drapeau des États-Unis États-Unis
Ascendants
Gustav Bloch
Therese Bloch-Bauer
Conjoint
Friederich Altmann
Famille

Maria Altmann, née Maria Viktoria Bloch à Vienne (alors en Autriche-Hongrie) le et morte à Los Angeles le (à 94 ans), est une Autrichienne naturalisée américaine. Elle est connue pour sa campagne judiciaire afin de récupérer des tableaux de Gustav Klimt volés par les nazis à sa famille, dont un particulièrement célèbre, le portrait de sa tante, Adele Bloch-Bauer, dit « La Dame en or ».

BiographieModifier

Issue d'une famille de la grande bourgeoisie juive de Vienne, Maria Viktoria est la fille de Gustav Bloch (1862-1938) et de Therese Bauer (1874-1961). Elle est la nièce d'Adele Bloch-Bauer (1881-1925), qui tenait depuis la fin du XIXe siècle un salon fréquenté par de nombreux créateurs : Gustav Mahler, Richard Strauss, Arthur Schnitzler, Johannes Brahms, Gustav Klimt, Stefan Zweig.

En 1937, Maria épouse Fredrick (Fritz) Altmann (1908-1994), un ténor, lui aussi de famille juive. Peu de temps après leur lune de miel à Paris, l'Anschluss de 1938 incorpore l'Autriche à l'Allemagne nazie. Sous le régime nazi, Fredrick est arrêté en Autriche et retenu en otage dans le camp de concentration de Dachau pour obliger son frère Bernhard Altmann, alors en sécurité en Angleterre, à transférer son usine textile Bernhard Altmann aux mains des Allemands. Fredrick est libéré. Le couple s'enfuit par avion vers Cologne, feignant une visite chez le dentiste. Ils s'échappent péniblement en traversant la frontière hollandaise, laissant derrière eux leur maison, leurs proches et leurs biens, notamment des bijoux qui se retrouveront plus tard dans la collection d'Hermann Göring. Passant par Liverpool, en Angleterre, ils atteignent les États-Unis et s'installent d'abord à Fall River, dans le Massachusetts, puis dans le riche quartier de Cheviot Hills (en), à Los Angeles[1].

Nombre de leurs amis et parents ont été tués par les nazis ou se sont suicidés. La cousine de Maria Altmann, Ruth Rogers-Altmann, a réussi à quitter Vienne à la même époque et s'est installée à New York[1]. Selon un témoignage de Maria Altmann, lorsque son frère Leopold, toujours à Vienne, est arrêté, il est amené devant un officier de la Gestapo. Il s'avère que ce dernier a été sauvé par Leopold quatre ans plus tôt lors d'un accident de ski et qu'il est un neveu d'Adolf Hitler. Pour le remercier, il libère Leopold et lui indique qu'il a trois jours pour fuir le pays, au delà, il ne pourra plus le protéger[1],[2]. Leopold réussira à s'échapper vers le Canada où il changera de nom pour Leopold Bentley et fondera la société Canfor[3].

Maria aura quatre enfants avec Fredrick Altmann[4].

En 1998, Maria Altmann apprend grâce à une enquête minutieuse d'Hubertus Czernin les circonstances exactes par lesquelles la galerie viennoise s'est retrouvée « propriétaire » des œuvres de Gustav Klimt qui appartenaient à la famille Bloch-Bauer avant l'Anschluss et l'aryanisation de ses biens en [5].

Entre 2003 et 2006, Maria Altmann, aidée par un avocat lui aussi d'origine autrichienne, E. Randol Schoenberg[6], mène une action contre l'État autrichien pour obtenir la restitution de cinq tableaux de Klimt, dont deux sont des portraits de sa tante. Ces œuvres étaient, depuis la fin de la guerre, détenues par le musée du Belvédère.

Après une assez longue procédure administrative et judiciaire aux États-Unis, la demande de restitution est tranchée par un tribunal arbitral siégeant à Vienne, qui, le , rend un jugement sans appel ordonnant la restitution des œuvres à Maria Altmann et à ses cohéritiers.

En 2006, les tableaux sont mis en vente, Ronald Lauder se porte acquéreur du portrait d'Adele Bloch-Bauer I pour un montant de 135 millions US$. Les quatre autres toiles sont mises en vente chez Christie's en novembre de la même année. Le portrait d'Adele Bloch-Bauer est désormais exposé à la Neue Galerie à New York[7].

Maria Altmann meurt cinq ans plus tard, à Los Angeles, dans le quartier de Cheviot Hills.

Destin des tableauxModifier

Les tableaux ont été vendus pour un montant total de 327,6 millions de dollars :

Maria Altmann au cinémaModifier

 
La tante de Maria Altmann, Adele Bloch-Bauer, vers 1910 (image colorisée) et la Woman in gold de 1907 réalisée par Gustav Klimt (détail).

Le film de 2015, La Femme au tableau (Woman in Gold) de Simon Curtis avec Helen Mirren dans le rôle de Maria Altmann et Ryan Reynolds dans celui de son avocat, retrace le combat de Maria pour la restitution.

Famille Bloch-BauerModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Burris & Schoenberg, LLP », sur www.bslaw.net (consulté le 15 mai 2021)
  2. « KLIMT • « L'affaire Klimt » • documentaire TV » (consulté le 15 mai 2021), p. 22:50-24:05
  3. (en-US) William Glaberson, « For Betrayal by Swiss Bank and Nazis, $21 Million », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 15 mai 2021)
  4. « La vieille dame et les Klimt », L'Express, 2 février 2006.
  5. (en) Elana Shapira, « Adele Bloch-Bauer », Jewish Women: A Comprehensive Historical Encyclopedia, Jewish Women's Archive, février 2009 (consulté le 5 avril 2021).
  6. Petit-fils du compositeur. Voir page anglaise E. Randol Schoenberg.
  7. Le prix du tableau le plus cher du monde: le portrait d'Adele Bloch-Bauer, de Gustav Klimt - L'Expansion, 19 juin 2006
  8. (en) « Lauder Pays $135 Million, a Record, for a Klimt Portrait », sur New York Times, .
  9. (en) « How Checkbook Art History Elevated Gustav Klimt to the $100 Million Club ».

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier