Marcel Becquart

Marcel Becquart était un pilote de rallye français, né le à Annecy et mort le [1].

Marcel Becquart
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 95 ans)
.
Nationalité
Activité

Marcel Becquart était le patron d'une entreprise de fabrication de bracelets de montres à Annecy. Il était membre de l'Automobile Club du Mont-Blanc. Il a été Président de l'Association Sportive de l'Automobile Club du Mont-Blanc. Il a été le fondateur du Rallye du Mont-Blanc.

Sixième et dernière victoire de la marque du Rallye de Monte-Carlo 1950 remportée par Marcel Becquart / Henri Secret sur Hotchkiss 686 GS Modane modèle 1939 (n°23)[2].

Elles seront trois, au 24 Heures du Mans 1952, la #46 pour l’usine avec Hadley et Wise, la #45 pour Marcel Becquart qu’il partage avec Wilkins et la #64 pour Maurice Gatsonides et van Zuylen van Nijevelt. Une nouvelle fois, comme en 1951 seule l’auto de Becquart est à l’arrivée, après avoir couvert 210 tours et en accrochant une 13e place, en étant à la poursuite de la 12e place de la Panhard Dyna X86 de Charles Plantivaux et Robert Chancel. Malgré la victoire Mercedes-Benz de Hermann Lang et Fritz Riess. Marcel Becquart à encore un succès dans sa classe ![3]

PalmarèsModifier

Rallye automobile de Monte-Carlo:

  • vainqueur en 1950 (copilote Henri Secret, sur Hotchkiss 686 GS no 23) ayant pris le départ de Lisbonne;
  • Vainqueur en classe 2 - 1100 à 1 500 cm3 - (5e au général) de l'édition 1952, copilote Ziegler, sur Farina FHC Jowett Jupiter no 1, départ Lisbonne;
    • 15e du rallye en 1953, toujours Jowett Jupiter no 98 (copilote Ziegler);
    • 53e du rallye en 1954, sur Ford Zephir n°4xx, copilote Maurice "Maus" Gatsonides, vainqueur l'année précédente sur Ford Zephir;
    • 7e du rallye en 1955, sur DB 2/4 Aston Martin no 389, copilote "Maus" Gatsonides;
    • 8e du rallye en 1956, sur Standard Vanguard no 145, copilote "Maus" Gatsonides;
    • 6e du rallye en 1958, sur Triumph TR3A no 128 , copilote "Maus" Gatsonides;
    • 68e du rallye en 1959, sur Triumph TR3A no 360, copilote de "Maus" Gatsonides;
    • Abandon en 1960, sur Triumph TR3A no 153 à nouveau comme pilote, copilote Jacques Blanchet.

(nb: il participa également aux 24 Heures du Mans à 7 reprises, de 1951 à 1955, ainsi qu'en 1960 et 1961, terminant 10e en 1955 sur Frazer Nash Sebring motorisée Bristol 2,0 L I6 (son meilleur résultat, associé au britannique Richard Stoop (en) pour l'écurie Nash Frazer Ltd.). Il n'abandonna aucune des 7 courses, terminant toujours dans les 25 premiers. Il finit 1er de sa classe (S 1,5 L) en 1951 et 1952, sur Jowett Jupiter R1 Prototype 1,5 L Flat-4 no 66, associé les deux fois au britannique Gordon Wilkins (pl) (23ième et 13e au général).)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier