Ouvrir le menu principal

Majida El Roumi

soprano libanaise
Majida El Roumi
Description de l'image Majida El Roumi in a portrait from 1994.jpg.
Informations générales
Naissance (62 ans)
Kfarchima, Drapeau du Liban Liban
Activité principale Chanteuse, poète, actrice
Genre musical Musique libanaise, musique arabe, musique classique, opéra

Majida El Roumi (arabe : ماجدة الرومي), née le à Kfarchima, est une chanteuse et compositrice libanaise[1].

BiographieModifier

Majda Al Roumi s'est très tôt intéressée à la musique et devint rapidement fan des grands artistes de l'époque, tels que Fairuz, Oum Kalthoum et Mohammed Abdel Wahab[2].

En 1975, et malgré la guerre du Liban, elle obtient sa licence en Littérature arabe de l'Université libanaise. Pendant la guerre, elle s'engage pour la paix à travers des chansons patriotiques. Au même temps elle produit plusieurs chansons qui font grand succès[3].

Sa carrière a réellement décollé en 1991 avec la célébrissime Kalimat du poète Nizar Kabbani, qui reste pendant plusieurs années son plus grand succès. En 1994, elle sort l’album Ebhath Anni toujours dans le même registre musical que Kalimat, cet album rencontra le même succès que le précédent[2].

Affectée par la maladie de sa sœur atteinte d’un cancer et la mort de celle-ci, elle s’oriente durant quelques années à un nouveau registre et enregistre des albums de chants religieux. Il faudra attendre l’année 2006 pour noter son retour sur la scène musicale arabe. De 2007 à 2010, elle enregistre un certain nombre de chansons, certaines d’ailleurs écrites par ses propres soins, d’autres par de grands poètes arabes comme Mahmoud Darwich[4].

Au cours de sa carrière, elle réalise des grands succès dans un nombre importants de festivals comme au festival de Jerash (en), à la maison égyptienne de l'Opéra, au festival Mawazine et au festival international de Carthage[5],[6],[7].

Vie privéeModifier

Issu d'une famille chrétienne, elle est la fille du compositeur libanais Halim el-Roumi. En septembre 1977, elle épouse Antoine Dfouni qui devient alors son manager. Leur union durera jusqu'à leur divorce en 2006 et il en résultera deux filles : Hala et Nour.

DiscographieModifier

 
Majida El Roumi (2009).

AlbumsModifier

Année Album
1977 Wadaa
1982 Live Recordings
1983 Majida El Roumi and the kids
1986 Dawi Ya Amar
1988 Ya Saken Afkari
1991 Kalimat
1994 Ebhath Anni
1996 Rasael
1998 Ouhebouka Wa Baad
2003 Irhamny Ya Allah
2003 Cithare du Ciel
2006 E'tazalet El Gharam
2012 Ghazal

DistinctionsModifier

 
Majida El Roumi décorée des insignes d'officier de l'Ordre français des Arts et des Lettres, (Beyrouth, en janvier 2013).

Distinctions libanaisesModifier

Distinctions étrangèresModifier

GaleriesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :