Main (évêque de Rennes)

évêque de Rennes
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Main (homonymie).
Main
Fonction
Évêque de Rennes
années 1040-
Triscanus (d)
Biographie
Décès
Activité

Main ou Méen (mort le ) est évêque de Rennes de 1047 environ à sa mort en 1076.

BiographieModifier

Main appartient à la puissance lignée féodale des vicomtes d'Aleth ; il est fils d'Hamon II et petit-fils d'Hamon Ier. Avant 1040 l'évêché de Dol qui s'étendait au cœur de leur domaine est donné par Alain III de Bretagne à son favori le fameux « archevêque Juhel ». Après la mort du duc et avant 1047, l'entourage du jeune duc Conan II de Bretagne soucieux d'écarter de l'évêché de Rennes le représentant de la « dynastie des évêques » qui le contrôlait ainsi que l'abbaye Saint-Melaine met à profit la mort de l'« évêque héréditaire » Triscanus pour accorder le siège épiscopal à Main chantre de la cathédrale depuis 1040-1047[1].

C'est l'évêque Main qui préside en 1047 la grande cérémonie au cours de laquelle le jeune duc est présenté à population de Rennes[2]. Il est présent lors de la fondation du prieuré de Quiberon. Il assiste au concile réformateur de Rome de 1050[3], à celui de Tours en 1055, et à celui dit de Rennes, tenu en Bretagne en 1069 par le légat du Saint-Siège. Il confirme la donation de Montautour à l'abbaye Saint-Sauveur de Redon en 1048[4] et donne les églises de Poilley et de Villamée à l'abbaye du Mont-Saint-Michel en 1050. Il meurt le 20 août 1076 selon la « chronique de Saint-Melaine »[5].

Notes et référencesModifier

  1. Michel Brand'Honneur, Manoirs et châteaux dans le comté de Rennes (XIe-XIIe siècle) Presses universitaires de Rennes, Rennes, 2001 (ISBN 2868475612), p. 104 note no 82.
  2. André Chédeville et Noël-Yves Tonnerre, La Bretagne féodale XIe-XIIIe siècles, Ouest-France, Université de Rennes, 1987 (ISBN 9782737300141), p. 42.
  3. Op. cit., p. 253.
  4. Op. cit., p. 251.
  5. D. Morice, Preuves de l'Histoire de Bretagne, I, col. 395, 398, 427.