Magnus de Wurtemberg-Neuenbourg

prince allemand

Magnus de Wurtemberg-Neuenbourg (* à Kirchheim unter Teck; † à Wimpfen) est Duc de Wurtemberg. Comme fils du duc Frédéric Ier, il fonde la ligne latérale de Wurtemberg-Neuenbürg, qui s'éteint à sa mort.

Magnus de Wurtemberg
Image dans Infobox.
Magnus de Wurtemberg-Neuenbürg en 1605
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Chef militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie

BiographieModifier

Magnus est le treizième enfant du duc Frédéric Ier et de son épouse, Sibylle d'Anhalt. Il reçoit son éducation au Collegium Illustres à Tübingen et voyage en France et en Italie.

Après avoir terminé ses études, il commence une carrière militaire et sert tout d'abord la République de Venise, puis des Protestants Union européenne. Après la mort de son père en 1608, il reçoit le château de Neuenbürg comme résidence ainsi qu'une pension annuelle de 10.000 florins.

 
Magnus de Wurtemberg-Neuenbürg sur son lit de mort

Après la dissolution de l'Union Protestante en 1621, il rejoint avec deux régiments le margrave de Bade, Georges-Frédéric de Bade-Durlach. Peu après, il tombe dans la Bataille de Wimpfen le . Magnus est mort célibataire et sans héritiers.

Dans le Quartier de Neckarsulm Obereisesheim à l'endroit où il est tombé, l'association historique de Heilbronner érige en 1900, le monument du Duc Magnus, de près de 2 m de haut, avec une inscription : "Sur ces champs, mourut le duc Magnus de Wurtemberg, à l'âge de 28 ans à la Bataille de Wimpfen – .“[1]

BibliographieModifier

  • Axel Gothard: Magnus. Dans: Sönke Lorenz, Dieter Mertens, Volker Press (Éd.): La Maison De Wurtemberg. Un biographisches Lexikon. Kohlhammer, Stuttgart, 1997, (ISBN 3-17-013605-4), P 150.
  • Gerhard Raff: Hie bien Wirtemberg toujours. Tome 2: La Maison de Wurtemberg, par le Duc Frédéric Ier au Duc Eberhard III, Avec les Lignes de Dijon, Montbéliard, Weiltingen, de Neuenstadt am Kocher, Neuenbürg et Olesnica en Silésie. 4. Édition. Landhege, de Schwaigern 2014, (ISBN 978-3-943066-12-8), P. 293-308.
  • (de) Eugen Schneider, « Magnus », dans Allgemeine Deutsche Biographie (ADB), vol. 20, Leipzig, Duncker & Humblot, , p. 73 f
  • Harald Schukraft: Petite Histoire de la Maison de Wurtemberg. Silberburg, Tübingen, 2006, (ISBN 978-3-87407-725-5).

RéférencesModifier

Liens externesModifier