Louis-Frédéric de Wurtemberg (1586-1631)

Louis-Frédéric, né le , second fils de Frédéric Ier de Wurtemberg et de Sibylle d'Anhalt, et frère cadet de Jean-Frédéric, son prédécesseur, est comte de Montbéliard de 1617 à sa mort, le .

Louis-Frédéric de Wurtemberg
Image dans Infobox.
Fonction
Régent
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Ludwig Friedrich von Württemberg-MömpelgardVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoints
Élisabeth-Madeleine de Hesse-Darmstadt (de à )
Anne Eleonore de Nassau-Gleiberg (d) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Henriette-Louise de Wurtemberg (d)
Christopher von Württemberg-Mompelgard (d)
Heinrich von Württemberg-Mompelgard (d)
George II de Wurtemberg
Léopold-Frédéric de Wurtemberg
Georgia Ludovica von Württemberg-Mompelgard (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
GrafschaftWürttemberg.jpg
Blason

BiographieModifier

Il a 31 ans lorsqu'en vertu d'une convention passée avec ses frères, le "Traité des cinq frères", il obtient la Principauté de Montbéliard. Cette même année, il confirme les Franchises de la ville aux bourgeois et épouse à Stuttgart, Élisabeth-Madeleine de Hesse-Darmstadt, fille de Louis Ier, dit le "Fidèle", landgrave de Hesse-Darmstadt. Le couple se rend pour la première fois à Montbéliard en . Ils reçoivent un excellent accueil de la population. Leur fils Léopold-Frédéric de Wurtemberg naît en 1624, mais Élisabeth-Madeleine meurt des suites de cette naissance.

Louis-Frédéric se remarie en 1625 avec Anne-Éléonore, âgée de 23 ans, fille de Jean-Casimir, comte de Nassau-Saarbruck-Weilbourg. Il a un second fils, George II de Wurtemberg, qui règne après son demi-frère.

Peu de temps après, la peste réapparut à Montbéliard.

Le prince Louis-Frédéric ne vit qu'une partie de la guerre de Trente Ans, car il meurt à Montbéliard en 1631. Son fils, Léopold-Frédéric de Wurtemberg, lui succède sous la tutelle de ses oncles Jules-Frédéric, duc de Wurtemberg-Weltingen, et Georges, langrave de Hesse-Darmstadt.

SourcesModifier

  • Le Roman d'une Principauté. Éditions Cêtre. Besançon.

Liens externesModifier