Madurais (langue)

langue austronésienne parlée en Indonésie

Madurais
Bhâsa Madhurâ
ꦧꦱꦴꦩꦝꦸꦫꦴ
بَهاسَ مَدورا
Pays Indonésie
Région Madura, Java
Nombre de locuteurs 13 600 000 (en 2000)[1]
Écriture Alphabet latin et alphabet javanais
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 mad
ISO 639-3 mad
IETF mad

Le madurais est une langue austronésienne parlée en Indonésie.

Le Raden Segara, un texte en madurais écrit en écriture javanaise (1890)

Avec plus de 13 millions de locuteurs, il est, après le javanais, dont il se distingue, le soundanais et le malais, la quatrième langue régionale (bahasa daerah) d'Indonésie. Il est principalement parlé sur l'île de Madura, d'où vient son nom, et sur la côte nord de la province de Java oriental.

ClassificationModifier

Selon Adelaar, le madurais, avec la langue des îles Kangean qui lui est apparentée, se rattache aux langues malayo-sumbawiennes, un des sous-groupes du malayo-polynésien occidental.

ÉcritureModifier

Le madurais est écrit avec l’écriture javanaise, l’écriture arabe avec l’alphabet pegon et l’écriture latine avec l’alphabet madurais de l’époque coloniale, l’alphabet de 1973 et l’alphabet de 2008.

Écriture javanaiseModifier

Écriture arabeModifier

Écriture latineModifier

Alphabet de l’époque coloniale[2]
Lettres a â/ă b bh d dh ḍh dj djh e è g gh h i k l m n ng nj o oe p q r s t tj w y
Prononciations a ɤ b d ɖ ʈʰ ɟ ə ɛ ɡ h i k l m n ŋ ɲ ɔ u p ʔ r s t c ʈ w j


Alphabet de 1973[3]
Lettres a b c d e g h j k l m n ng ny o r s t u w y
Prononciations a ɤ b c d ɖ ʈʰ ɛ ə ɡ h ɟ k l m n ŋ ɲ ɔ r s t ʈ u w j ʔ

En 2004, un groupe du Balai Bahasa Surabaya (Office de la langue à Surabaya) propose une révision de l’orthographe faisant la distinction entre toutes les consonnes et les septs voyelles princiales. Cette orthographe est adopté comme standard en décembre 2008 lors du Kongres Bahasa Madura Internasional (Congrès international de la langue maduraise) tenu à Pamekasa sous l’égide de Balai Bahasa Propinsi Jawa Timur (Office de la langue de la province de Java oriental)[4].

Alphabet de 2008[5]
Lettres a â b bh c d dh ḍh e è f g gh h i j jh k l m n ng ny o p r s t u w y z
Prononciations a ɤ b c d ɖ ʈʰ ə ɛ f ɡ h i ɟ k l m n ŋ ɲ ɔ p r s t ʈ u w j z ʔ

PhonologieModifier

Les tableaux présentent la phonologie du madurais, les consonnes[6] et les voyelles[7].

VoyellesModifier

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] ɤ [ɤ]
ɨ [ɨ]
u [u]
Moyenne e [e] ə [ə] o [o]
Ouverte ɛ [ɛ] a [a] ɔ [ɔ]

ConsonnesModifier

    Bilabiale Dentale Rétrofl. Palatale Vélaire Glottale
Occlusives Sourdes p [p] t [] ṭ [ʈ] k [k] ʔ [ʔ]
Aspirées ph [] th [t̪ʰ] ṭh [ʈʰ] kh []
Sonores b [b] d [] ḍ [ɖ] g [g]
Fricatives s [s] h [h]
Affriquées Sourdes c [t͡ʃ]
Aspirées ch [t͡ʃʰ]
Sonores j [d͡ʒ]
Nasales m [m] n [n] ɲ [ɲ] ŋ [ŋ]
Roulée r [r]
Liquide l [l]
Semi-voyelles w [w] y [j]

Les phonèmes [w] et [h] sont limités aux emprunts.

Notes et référencesModifier

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Davies 2010, p. 52-53.
  3. Davies 2010, p. 53-55.
  4. Davies 2010, p. 58.
  5. Davies 2010, p. 59.
  6. Cohn, 1993, p. 108.
  7. Cohn, 1993, p. 109.

SourcesModifier

  • (en) Alexander Adelaar, « Malayo-Sumbawan », Oceanic Linguistics, vol. 44, no 2,‎ , p. 357-388 (lire en ligne)
  • (en) Alexander Adelaar et Nikolaus P. Himmelmann, The Austronesian languages of Asia and Madagascar, London, Routledge, (ISBN 0-7007-1286-0)
  • (en) Cohn, Abigail C., Voicing and Vowel Height in Madurese: A Preliminary Report, Tonality in Austronesian Languages (éditeurs: Jerold A. Edmondson et Kenneth J. Gregerson), pp. 107-122, Oceanic Linguistics Special Publication no 24, Honolulu, University of Hawai’i Press, 1993.
  • (en) William D. Davies, A grammar of Madurese, Berlin, De Gruyter Mouton, coll. « Mouton Grammar Library » (no 50), (ISBN 978-3-11-022443-6)
  • (mad) Adrian Pawitra, Kamus Lengkap Bahasa Madura Indonesia, Jakarta, Dian Rakyat, (ISBN 9795239996)

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier