Ouvrir le menu principal

Métro de Doha
Situation Drapeau du Qatar Doha
Type Métro
Entrée en service 2020 (prévue)[1],[2]
Lignes 3 (phase 1)[2]
Stations 37 (phase 1)[2]
Rames 75 rames Kinki Sharyo-Mitsubishi Corporation[3]
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire Qatar Rail[1]
Exploitant RKH Qitarat
(Hamad/Keolis-RATP Dev)[4]
Réseaux connexes Métro léger de Lusail

Le métro de Doha est un système de transport en commun de type métro automatique destiné à desservir la ville de Doha, capitale du Qatar. En 2020, le réseau comprendra trois lignes (rouge, verte et or) et 37 stations[2]. Le [5], une partie de la ligne rouge fut ouverte au public, entre les arrêts Al Qassar et Al Wakra.

Les stations entre Al Qassar et la ville nouvelle de Lusail (Katara, Legtaifiya, Qatar University et Lusail), ainsi que celle de l'aéroport Hamad International, doivent ouvrir ultérieurement; en attendant, aucun train ne circule le week-end ni après 23h sur la portion ouverte de la ligne rouge, afin de préparer l'ouverture du reste du réseau.

Les trois lignes se croiseront à la station de Msheireb (les lignes rouge et verte seront sur une même plate-forme, tandis que la ligne jaune passera en-dessous), et les lignes rouge et verte seront également en correspondance à la station d'Al Bidda (au même niveau). Ces stations sont déjà ouvertes, toutefois seuls les trains de la ligne rouge y circulent, et les accès à la ligne jaune sont encore fermés au public.

Le métro de Doha sera exploité et maintenu pendant 20 ans par RKH Qitarat, la coentreprise formée par Hamad Group (51 %) et les opérateurs de transport français Keolis et RATP Dev (49 %), pour le compte de Qatar Rail[4].


Sommaire

HistoriqueModifier

ConstructionModifier

La construction du métro de Doha a officiellement commencé avec une cérémonie d'inauguration sur le site de la station Msheireb, qui servira de plate-forme de correspondance pour le métro et le réseau ferroviaire. Début 2013, le Qatar a soumis des offres aux différents cabinets internationaux chargés de construire les sections de la phase 1 correspondant aux lignes rouge et verte. À la mi-mai, la firme italienne Impregilo a obtenu un contrat de 2 milliards de dollars pour gérer la construction du segment rouge (partie nord), allant de Msheireb à Al Khor nord[6]. La section sud de la ligne rouge a été confiée à QDVC. Porr a remporté le contrat pour construire la ligne verte.

ExploitationModifier

L'appel d'offres pour l'exploitation et la maintenance du futur métro de Doha a été lancé par Qatar Rail en [1]. Les deux opérateurs de métro automatique français, Keolis et RATP Dev, ont candidaté ensemble dans le cadre d'un groupement[7]. Les autres candidats préqualifiés étaient: Arriva/DB International GmbH, West Japan Railway Company/Mitsubishi, MTR Corporation (métro de Hong Kong), Serco et Transdev[8]. Finalement, ce sont Keolis et RATP Dev qui l'ont emporté, en vertu d'un contrat d'une durée de 20 ans signé le à Doha entre Qatar Rail et RKH Qitarat, la coentreprise formée par Hamad Group (51 %) et Keolis-RATP Dev (49 %)[4]. Le contrat a été signé à l'occasion d'une rencontre entre le Président de la République française, Emmanuel Macron, et de l’émir Sheikh Tamim ben Hamad Al Thani[4].

La ville de Doha est victime de nombreux embouteillages, Qatar Rail espère une large utilisation du métro[5].

CaractéristiquesModifier

 
Plan des trois premières lignes du métro de Doha.

Le réseau doit compter trois lignes et 37 stations[5] pour une longueur totale de 75 km[9]. Il sera une partie intégrante du réseau ferroviaire du Qatar, lui aussi en cours de construction[10].

LignesModifier

La phase 1 actuellement en cours de construction comprend 37 stations sur trois lignes (Red, Green, Gold) qui desserviront toutes une station de correspondance centrale à Msheireb au centre-ville de Doha[2].

Ligne Ouverture Longueur Stations Terminus
Ligne Rouge (Red) Ouverture partielle le 8 mai 2019[9]. Ouverture totale prévue en 2020[2] ?km[réf. nécessaire] 18[2] Lusail
Aéroport international Hamad Terminal 1/Al Wakra
Ligne Verte (Green) Prévue en 2020[2] ?km[réf. nécessaire] 11[2] Al Riffa
Al Mansoura
Ligne Or (Gold) Prévue en 2020[2] ?km[réf. nécessaire] 11[2] Al Aziziyah
Ras Bu Abboud

Matériel roulantModifier

Le métro de Doha sera équipé de 75 rames à trois voitures fournies par Kinki Sharyo et Mitsubishi Corporation[3].

Projets de développementModifier

Après la phase 1, Qatar Rail évoque la construction d'une quatrième ligne (Blue Line) et plusieurs extensions, soit 60 stations additionnelles d'ici 2026[2].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « Prequalification begins for Doha metro operator », sur railwaygazette.com, (consulté le 11 mai 2015)
  2. a b c d e f g h i j k et l (en) « Doha Metro », sur www.qr.com.qa (consulté le 2 février 2018)
  3. a et b (en) « Doha metro rolling stock and railway systems contract awarded », sur railwaygazette.com, (consulté le 2 février 2018)
  4. a b c et d « Victoire pour Keolis et RATP Dev au Qatar », sur ville-rail-transports.com, (consulté le 11 décembre 2017)
  5. a b et c AFP, « Inauguration du premier métro au Qatar », sur rtl.be, (consulté le 9 mai 2019).
  6. (en) Italy's Impregilo leads $2bn Doha Metro deal win.
  7. « L'Arabie saoudite pourrait choisir un métro français », sur lejdd.fr, (consulté le 5 octobre 2017)
  8. (en) « Doha Metro Railway Operator Prequalification », sur lejdd.fr, (consulté le 5 octobre 2017)
  9. a et b « A Doha, les Français ouvrent un premier tronçon du métro », sur Ville, Rail et Transports, (consulté le 12 mai 2019)
  10. (en) Site du Qatar Rail.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Lien externeModifier