Mémorial de Pozières

cimetière situé dans la Somme, en France

Mémorial de Pozières
Image illustrative de l’article Mémorial de Pozières
Présentation
Nom local Cimetière des Colonnes
En mémoire de soldats britanniques morts dans la Somme (1914-1918)
Inscription Les noms de 14 649 soldats morts sans sépultures sont gravés sur les murs
Total inhumés 2 756
Inconnus 1 374
Inhumés par nation
  • 1 828 Drapeau du Royaume-Uni
  • 708 Drapeau de l'Australie
  • 219 Drapeau du Canada
  • 1 Drapeau de l'Empire allemand
Date de construction 1916 - 1930
Architecte William Harrison Cowlishaw
Protection Logo monument historique Inscrit MH (2016)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Province Picardie Picardie
Département Somme
Commune Ovillers-la-Boisselle
Coordonnées 50° 02′ 03″ nord, 2° 42′ 54″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Mémorial de Pozières
Géolocalisation sur la carte : Somme
(Voir situation sur carte : Somme)
Mémorial de Pozières

Le Mémorial de Pozières (en anglais, Pozières Memorial), également surnommé cimetière militaire des Colonnes, situé sur le territoire de la commune d'Ovillers-la-Boisselle, dans le département de la Somme, est un mémorial et un cimetière militaire de la Première Guerre mondiale.

LocalisationModifier

Le mémorial et le cimetière ont été érigés en bordure de la route départementale 929, entre La Boisselle et Pozières. Ce lieu en 1916 était appelé « Tramway Crossing » ou « Red Cross Corner » par les soldats britanniques[1].

HistoriqueModifier

Le mémorial de Pozières a été érigé à la mémoire de plus de 14 000 victimes britannique et 300 sud-africaines disparues sur le champ de bataille entre le 21 mars et le 7 août 1918 et qui n'ont pas de tombe identifiée.

Le mémorial a été construit selon les dessins de l'architecte William Harrison Cowlishaw, avec la participation, pour les sculptures, de Laurence A. Turner (en). Il a été inauguré le par le général Horace Smith-Dorrien, qui commandait la 2e armée britannique durant la guerre.

Le , François Hollande, président de la République et David Cameron, Premier ministre du Royaume-Uni se sont rendus en visite officielle dans le cimetière des Colonnes pour une cérémonie commémorative du centenaire de la bataille de la Somme.

Le , une ré-inhumation de trois soldats australiens s'est déroulée dans ce cimetière, en présence de Dan Tehan, ministre australien des anciens combattants, de l'ambassadeur d'Australie en France et d'Odile Bureau, sous-préfète de Péronne[2].

Le mémorial de Pozières est protégé en totalité au titre des monuments historiques : inscription par arrêté du [3].

Le MémorialModifier

Le mémorial est dédié aux morts des IVe et Ve armées britanniques. Il constitué d'un mur orné d'un péristyle sur trois des côtés du cimetière, et incorporant une croix du Sacrifice. Les noms de 14 649 soldats morts sans sépultures sont gravés sur les murs, rangés par régiment ou unité. Parmi eux figurent 14 328 Britanniques et 321 Sud-Africains qui ont été tués entre le et le , pendant la bataille du Kaiser, la dernière grande offensive allemande vers l'ouest qui avait enfoncé le front allié et provoqué le recul de la 5e armée britannique jusqu'à la bataille de Villers-Bretonneux[1].

Le quatrième côté, donnant sur la route, est constitué d'une arcade ouverte, avec en son centre une arche fermée par une grille majestueuse en fer forgé qui en permet l'entrée[4].

Le cimetièreModifier

Le mémorial entoure le cimetière britannique de Pozières, ce qui, en raison de son architecture, lui vaut d'être également appelé « cimetières des Colonnes ». Il rassemble les corps de 2 756 soldats dont, 1 Allemand, 708 Australiens, 1 828 Britanniques et 219 Canadiens. 1 374 dépouilles sont non identifiées.

Les corps inhumés dans le cimetière sont ceux de soldats tombés, pour la plupart, au cours de l'automne 1916 (Bataille de Pozières) et en (Offensive des Cent-Jours). Après le , on a rassemblé dans cette nécropole des tombes provenant des champs de bataille des environs[5]. On a déplacé, par contre, les tombes de 57 soldats allemands inhumés là avant la contre-offensive alliée du mois d'août 1918, qui allait permettre la reprise du village. Un soldat allemand est cependant resté inhumé dans ce lieu[1].

PhotosModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c « British cemetery - Pozières », sur Picardie 14-18 (consulté le 21 septembre 2020).
  2. Marine Delaporte, « Le Centenaire de la Bataille de la Somme célébré par les Australien » in Courrier picard du 24 juillet 2016 p. 11
  3. « Mémorial de Pozières », sur culture.gouv.fr, Médiathèque de l’architecture et du patrimoine (consulté le 23 mars 2018)
  4. Christophe Lépine et Philippe Mangot, Sites de la bataille de la Somme, p. 57, Punch Éditions, 2006 (ISBN 2 - 913 132 - 83 - 9)
  5. Jean-Pascal Soudagne, Le Circuit du Souvenir : La Somme dans la guerre de 14-18, p. 102-103, Édition Ouest-France, 2005 (ISBN 2 737 337 054)