Lycoming LTS101

Lycoming LTS101
(caract. LTS101-650C-3/3A)
Vue du moteur
Un Honeywell LTS101-750 installé dans un Bell 222U.

Constructeur Drapeau des États-Unis Lycoming Engines
Drapeau des États-Unis Honeywell Aerospace
Premier vol
Utilisation Bell 222
Air Tractor AT-302
Aérospatiale HH-65 Dolphin
MBB-Kawasaki BK 117
Caractéristiques
Type Turbomoteur (LTS101)[1],[2]
Turbopropulseur (LTP101)
Longueur 780 mm
Diamètre 580 mm
Masse 109 kg
Composants
Compresseur • 1 étage BP axial + 1 étage HP centrifuge
Chambre de combustion Annulaire, à flux inversé (« reverse flow »)
Turbine • Générateur de gaz : axiale à 1 étage
Prise de puissance : axiale libre à 1 étage
Performances
Puissance maximale 675 shp, soit 496,39 kW
Taux de compression 8,4 : 1
Les pales du premier étage de compresseur d'un LTS101, installé sur un Bell 222, après avoir été victimes de l'ingestion d'un boulon qui n'avait pas été arrêté par la grille de protection d'entrée d'air. Les dégâts sont bien visibles et surtout importants.

« LTS101 » est le nom d'une famille de turbomoteurs américains dont la plage de puissance s'étale de 650 à 850 ch. Conçu initialement par le département Turbine Engine Division du constructeur Lycoming Engines dans l'usine Avco de Stratford, il est désormais produit par Honeywell Aerospace. Sous sa désignation principale LTS101, il équipe de nombreux hélicoptères légers, mais il existe également en version turbopropulseur, désigné LTP101, et équipe sous cette forme de nombreux avions légers[3].

Sous ses deux formes, il porte la désignation militaire de T702. Certifié en 1975, il a été produit à plus de 2 100 exemplaires et a enregistré plus de 11 millions d'heures de fonctionnement[4]. Si les premières versions produisaient une puissance de 650 ch, les dernières atteignent les 750 ch, voire 780 ch sur les dernières versions couplées (applications bimoteurs)[4].

VersionsModifier

TurbopropulseursModifier

TurbomoteursModifier

  • LTS101-600A-2 : Eurocopter AS350 AStar ;
  • LTS101-600A-3
  • LTS101-600A-3A
  • LTS101-650B-1 : BK 117 A-1
  • LTS101-650B-1A
  • LTS101-650C-2
  • LTS101-650C-3 : Bell 222A. Puissance de 675 shp, soit 496,39 kW ;
  • LTS101-650C-3A
  • LTS101-700D-2 : Puissance de 732 shp, soit 538,31 kW ;
  • LTS101-750B-1 : BK 117 B-1 et B-2 ; Puissance de 593 shp, soit 436,09 kW ;
  • LTS101-750B-2 : Aérospatiale HH-65A/B Dolphin. Puissance de 734 shp, soit 539,78 kW ;
  • LTS101-750C-1 : Bell 222B et 222U. Puissance de 680 shp, soit 500,07 kW ;
  • LTS101-850B-2 : Version « twin-engine », destinée à équiper des hélicoptères bimoteurs, proposée pour une évolution du HH-65 Dolphin, mais refusée. Elle équipe par contre le BK117-850D2[5]. Puissance de 780 shp, soit 573,61 kW.
  • T702 : Désignation militaire.

ApplicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Gunston 1989, p. 96.
  2. (en) Aviation Week & Space Technology Source Book 2009 : Gas Turbine Engines, , p. 119.
  3. (en) « Turboshaft Engines: LTS101 », Honeywell Aerospace, (consulté le 9 mars 2017).
  4. a et b (en) « LTS101 Turboshaft Engine » (consulté le 9 mars 2017).
  5. a et b (en) « Honeywell Announces LTS101-850B-2 Engine Upgrade for Eurocopter BK117 », Honeywell Aerospace, (consulté le 9 mars 2017).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier