Luo (peuples)

Luo
(groupe Luo)

Populations significatives par région
Drapeau du Kenya Kenya 5 275 000
Drapeau de la Tanzanie Tanzanie 327 000
Drapeau du Soudan du Sud Soudan du Sud 149 000
Drapeau de l'Ouganda Ouganda 750 000
Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo 750 000
Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie 100 000
Population totale environ 7 475 000
Autres
Langues luo, acholi, luwo, lang'o, alur, kumam, dhopadhola, shilluk
Religions christianisme, culte des ancêtres
Ethnies liées Nilote occidental
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de répartition

Les Luo, aussi appelés Lwo ou Luwo, sont un ensemble de peuples nilotiques de l'Afrique de l'Est. Ils vivent à l'est et au nord du lac Victoria, principalement au Kenya (dans la province de Nyanza), mais aussi en Tanzanie, en Ouganda, en République démocratique du Congo, en Éthiopie ainsi qu'au Soudan du Sud dont ils sont originaires[1].

EthnonymeModifier

Luo signifie « suivre » en langue luo (dholuo).

PopulationModifier

Au Kenya, les Luo sont le troisième groupe ethnique du pays, après les Kikuyus et les Luhyas. Ils représentent 13 % de la population[2]. Les Luo proprement dits sont 5 123 000, auxquels il faut ajouter les Luo Suba qui sont 74 000.

En Tanzanie, on évalue à 327 000 le nombre de Luo Suba. Au Soudan du Sud, les Luo sont 149 000.

En Ouganda le nombre de Luo est estimé à 750 000.

Luo et Luo subaModifier

Pour le peuple :

Pour la langue :

AcholiModifier

Pour le peuple :

Pour la langue :

LwoModifier

LangoModifier

Pour le peuple :

Lango (peuple)

AlurModifier

Pour le peuple

Pour la langue

KumamModifier

AdolaModifier

ShillukModifier

Pour le peuple

Pour la langue

HistoireModifier

Les jo Luo (« hommes (de la tribu des) Luo » en luo)[3], sont arrivés, sur les rives du lac Victoria, par vagues successives à partir de 1500 « apr. J.-C. » en provenance du sud de la Nubie (probablement du Chamal Bahr al-Ghazal), chassant ou assimilant les populations bantoues venues d'Afrique centrale et présentes, pour leur part, depuis la fin du premier millénaire[4].

CultureModifier

 
Village traditionnel Luo au musée Bomas of Kenya
 
Figurines Luo en stéatite jouant à l'ajwa

LangueModifier

La langue de ce peuple est d'origine nilo-saharienne et est appelé :

  • Au Kenya et en Tanzanie : le luo (dholuo en langue luo);
  • En Ouganda : le lwo ou luo-acholi (dok acoli en langue luo);
  • Au Soudan du Sud : le lwo (iwo en langue luo).

À noter que la langue est assez différente entre ces trois régions.

Personnalités d'origine LuoModifier

NotesModifier

  1. Selon l'historien kényan d'origine Luo, Bethwell A. Ogot, History of the southern Luo, Nairobi, 1967
  2. CIA World Factbook [1]
  3. La culture des Luo - everyculture.com [(en) lire en ligne]
  4. Les Nilotes (voir aussi le paragraphe « Kenya's People: the Nilotes » pour plus de détails sur les Luo) - bluegecko.org [(en) lire en ligne]
  5. « Le Kenya célèbre son "Luo". Dans le village paternel d’Obama, liesse et messe pour remercier Dieu », Libération, 6 novembre 2008 [2]

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Henry Okello Ayot, A history of the Luo-Abasuba of western Kenya, from A.D. 1760-1940, Kenya Literature Bureau, Nairobi, 1979, 214 p. (version remaniée d’une thèse soutenue à l’Université de Nairobi en 1973)
  • (en) Carole E. DuPré, The Luo of Kenya; an annotated bibliography, Institute for Cross-Cultural Research, Washington, 1968, 164 p.
  • (en) Hans-Egil Hauge, Luo religion and folklore, Universitetsforlaget, Oslo, 1974, 150 p. (ISBN 8200023273)
  • (en) John W. Ndisi, A study in the economic and social life of the Luo of Kenya, Université d’Uppsala (Suède), 1974, 96 p. (thèse)
  • (en) Andrev B. C. Ocholla-Ayayo, The Luo culture : a reconstruction of the material culture patterns of a traditional African Society, Steiner, Wiesbaden, 1980, 157 p. (ISBN 3515029257)
  • (en) Bethwell A. Ogot, History of the southern Luo, East African Pub. House, Nairobi, 1967 (version remaniée d’une thèse soutenue à London University)
  • (en) B. Onyango-Ogutu and A. A. Roscoe (dir.), Keep my words (Luo oral literature), East African Pub. House, Lusaka, 1974, 159 p.
  • (en) Okot p'Bitek, Religion of the central Luo, Kenya Literature Bureau, Nairobi, 1978 (rééd.), 164 p.
  • (en) William Sytek, Luo of Kenya, Human Relations Area Files, New Haven, Conn., 1972, 213 p.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :