Peuples nilotiques
Description de cette image, également commentée ci-après
Fillettes Anuak à Dimma, Ethiopie.

Populations significatives par région
Autres
Langues langues nilotiques

Les peuples nilotiques sont des peuples indigènes de la vallée du Nil qui parlent des langues nilotiques, un sous-groupe des langues nilo-sahariennes parlées dans le sud du Soudan, en Ouganda, au Kenya et au nord de la Tanzanie[1]. Les populations nilotiques sont essentiellement des pasteurs.

DescriptionModifier

Plus généralement, les peuples nilotiques comprennent tous les descendants des locuteurs de la langue nilo-saharienne d'origine, parmi lesquels les Luo, les Saras, les Maasaï, les Kalenjin, les Dinka, les Nuer, les Shilluk, les Ateker (en) et les peuples de langue Maa, chacun regroupant plusieurs groupes ethniques. Les Nilotiques forment la majorité de la population du sud du Soudan, région supposée être l'endroit à partir duquel ils se sont dispersés. Après les Bantous, ils constituent par leur nombre le second groupe peuplant la Région des Grands Lacs[2]. Ils constituent une notable partie des peuples du sud-ouest de l'Éthiopie.

GénétiqueModifier

Les études génétiques suggèrent que les populations nilotiques sont une source ancestrale pour les autres populations du Soudan. A la différence des autres populations locales, elles possèdent très peu de gènes non africains. Les études montrent également que ces peuples sont restés longtemps isolés et ont été fortement endogamiques[3].

RéférencesModifier

  1. (en) The American Heritage Dictionary of the English Language, Houghton Mifflin Harcourt Publishing, , 5e éd. (lire en ligne), « Nilotic »
  2. (en) Assa Okoth et Agumba Ndaloh, Peak Revision K.C.P.E. Social Studies, Nairobi, Kenya, East African Educational Publishers, , 60–62 p. (ISBN 978-9966-25-450-4, lire en ligne)
  3. (en) Nina Hollfelder, Northeast African genomic variation shaped by the continuity of indigenous groups and Eurasian migrations, journals.plos.org; 24 août 2017