Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lucifer (homonymie) et Luciférisme (homonymie).

Lucifer de Cagliari ou Lucifer Calaritanus (? - + 370 ou 371) est un évêque de Cagliari en Sardaigne avant 354.

Lucifer de Cagliari
Image illustrative de l'article Lucifer de Cagliari
Saint Lucifer dans la cathédrale de Cagliari
Décès 370 ou 371 
Autres noms Lucifero di Cagliari
Vénéré à Cagliari, Sardaigne
Fête 20 mai
Détail de la façade de l'église Saint-Lucifer de Cagliari.

Sommaire

BiographieModifier

Lucifer de Cagliari est connu pour avoir défendu strictement la foi du premier concile de Nicée et s'être opposé très fermement à l'arianisme en refusant le pardon aux Ariens[1].

Il fut à l'origine du schisme « luciférien », un courant religieux d'obédience chrétienne, considéré comme sectaire et datant de la fin du IVe siècle. Lucifer, qui avait connu de nombreux problèmes avec les Ariens (un autre courant schismatique de l'Église primitive), jusqu'à être condamné à l'exil, a manifesté une attitude intransigeante à l'égard des personnes qui avaient abandonné la foi arienne pour se convertir au catholicisme. Athanase d'Alexandrie a condamné cette sévérité excessive et en 362 il assemble le Concile d'Alexandrie, auquel assistent Eusèbe de Verceil, de retour de son bannissement de la Thébaïde et Astérios de Pétra. Ce synode condamne ceux qui nient la divinité de l'Esprit saint, et décrètent que les auteurs de l'hérésie arienne devaient être déposés, et sous réserve de leur repentance reçoivent seulement la communion laïque ; mais que les prélats qui n'y sont tombés que par compulsion, et pour une courte durée, devaient sous réserve de leur repentance, conserver leurs diocèses. (Conc. t. vii. pp. 73 et 680[Quoi ?])[2].

Sa position et celle de ses fidèles s'opposait nettement à l'entrée des Ariens convertis au sein de l'Église. Ce courant a essaimé en Sardaigne, en Espagne, en Allemagne et en Palestine, mais il connut malgré tout peu de succès, si bien qu'à la fin du Ve siècle, il avait déjà disparu[3].

Il est parfois appelé saint Lucifer en raison d'une chapelle en son honneur dans la cathédrale Sainte-Marie de Cagliari[4].

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Lucifer, Bishop of Cagliari », sur Encyclopædia Britannica (consulté le 30 mars 2015).
  2. Butler, Alban, Butler's Lives of The Saints, « St. Athanasius ».
  3. M. Centini, L'Ange Déchu, histoires, rites, cérémonies, Éditions de Vecchi, 2004.
  4. (en) « Cagliari, Sardinia - Cattedrale », sur The Jacobite Heritage, (consulté le 30 mars 2015).

BibliographieModifier

  • Giuseppe CORTI, Lucifero di Cagliari, una voce nel conflitto tra chiesa e impero alla meta del IV secolo, (fr) recension

Voir aussiModifier