Luís Mira Amaral

ingénieur portugais

Luís Mira Amaral
Illustration.
Fonctions
Ministre portugais de l'Industrie
et de l'Énergie

8 ans, 2 mois et 11 jours
Premier ministre Aníbal Cavaco Silva
Gouvernement XIe et XIIe
Prédécesseur Fernando Santos Martins
Successeur Daniel Bessa
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale

1 an, 9 mois et 11 jours
Premier ministre Aníbal Cavaco Silva
Gouvernement Xe
Prédécesseur Amândio de Azevedo
Successeur José Silva Peneda
Biographie
Nom de naissance Luís Fernando de
Mira Amaral
Date de naissance (74 ans)
Lieu de naissance Amadora (Portugal)
Nationalité Portugaise
Parti politique Indépendant
Diplômé de IST
Nouvelle université
de Lisbonne
Profession Ingénieur

Luís Fernando de Mira Amaral (né le à Amadora) est un ingénieur, entrepreneur et homme politique portugais.

Il est ministre du Travail entre 1985 et 1987, puis ministre de l'Industrie de 1987 à 1995.

BiographieModifier

Formation et carrière d'ingénieurModifier

Il obtient sa licence en génie électronique de l'Institut supérieur technique (IST) de l'université technique de Lisbonne. Il devient alors ingénieur à la direction générale de l'Aviation civile (DGAC) et assistant à l'IST.

Il quitte la DGAC en 1972 et rejoint trois ans plus tard Energias de Portugal (EDP). Il y reste jusqu'en 1979, quand il intègre les services de la scolarité de l'université catholique portugaise (UCP) tout en devenant technicien à la Banque de développement national (BFN).

Ayant réussi à passer sa maîtrise en économie à l'université nouvelle de Lisbonne (UNL) en 1982, il y est professeur associé invité à compter de l'année suivante et il prend en 1984 la présidence de l'Institut de gestion financière de la Sécurité sociale.

Engagement politiqueModifier

Le , Luís Mira Amaral est nommé à 39 ans ministre du Travail et de la Sécurité sociale dans le premier gouvernement du libéral Aníbal Cavaco Silva. Élu député du district de Santarém aux élections législatives anticipées du , il est choisi le suivant comme ministre de l'Industrie et de l'Énergie du second cabinet de Cavaco Silva.

Il perd son mandat parlementaire aux élections de 1991 mais se trouve confirmé le dans ses fonctions ministérielles au sein du troisième gouvernement Cavaco Silva. Il est finalement réélu député de Santarém au cours des élections législatives du , mais un changement de majorité le contraint à quitter le pouvoir.

Administrateur d'entreprisesModifier

Il renonce à son mandat parlementaire dès . Il siège ainsi au conseil d'administration de plusieurs établissements bancaires. Il est en outre professeur des universités invité de l'université Lusíada entre 2000 et 2002, et de l'IST depuis 2005. En 2007, l'État angolais le nomme président de la banque Banco BIC Português, qu'il occupe neuf ans.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier