Louis X de Bavière

Duc de Bavière

Louis X de Bavière, né le à Grünwald et mort le à Landshut, fut duc de Bavière de 1514 à sa mort, conjointement avec son frère aîné.

Louis X de Bavière
Image illustrative de l’article Louis X de Bavière
Portrait du duc Louis X de Christoph Amberger

Titre Duc de Bavière
(1514-1545)
Prédécesseur Albert IV de Bavière
Successeur Guillaume IV de Bavière
Biographie
Naissance
Grünwald
Décès (à 49 ans)
Landshut
Père Albert IV de Bavière
Mère Cunégonde d'Autriche

Biographie

modifier

Le père de Louis, Albert IV, avait institué en 1506 l'ordre de succession par primogéniture pour le duché, ainsi que son indivisibilité : c'est ainsi que son fils aîné Guillaume IV de Bavière devient souverain à sa mort en 1508. Louis reçoit l'apanage et le titre de comte de Vohburg.

Cependant, au fil des ans, Louis élève des réclamations et demande le partage du pouvoir. Il fait appel à l'empereur Maximilien Ier. Les assemblées des état-généraux craignent un nouveau soulèvement, comme au moment de la guerre de succession de Landshut et à leur insistance, Guillaume le Constant accepte le de partager le pouvoir avec son frère puîné.

Cependant, il fait volte-face quelque temps plus tard, en se préparant à partir en campagne contre Louis. Finalement l'empereur Maximilien parvient, le , à Innsbruck, à trouver une solution honorable: Louis reçoit le titre de duc de Bavière et devient corégent d'un quart du territoire qui comprend Landshut et ses environs, ainsi que les terres autour de Straubing. Cependant, la renonciation au mariage de Ludwig semble avoir été la condition de l'accord. Celui-ci prit alors différentes maîtresses et sa future compagne Ursula von Weichs (environ 1500-1568) a tenu une position similaire au mariage à la cour de Landshut. Barthel Beham a créé des portraits du couple en forme de pendentif[1],[2].

Louis X semble montrer au début une certaine sympathie pour les idées de Luther, mais conscient du danger, s'efforce à tout prix d'éradiquer dès 1522 le protestantisme de ses terres. Les deux frères s'entendent pour mettre fin à la révolte des campagnes de Souabe, dans le sud de la Bavière en 1525, et viennent à l'aide de l'archevêque de Salzbourg.

Lorsque le roi Louis II de Bohême et de Hongrie meurt en 1526 sans héritier, Louis recherche le soutien de la noblesse de Bohême pour se porter candidat à la couronne, mais les Habsbourg, avec qui les ducs étaient en délicatesse, refusent.

Après une visite en Italie, le duc Louis fait construire le premier château de style Renaissance de l'autre côté des Alpes. C'est sa résidence de Landshut. Elle est construite entre 1537 et 1544 sur le modèle du palais du Té de Mantoue.

Louis X meurt sans héritier, ayant eu une fille illégitime, Anna von Leonsberg (1525-1556) avec Anna Elisabeth Eisengrein (1505-1556)[3]. Son frère, comme il était convenu, hérite de ses territoires.

Il est enterré à l'abbaye de Seligenthal.

Références

modifier
  1. Porträt Ursula von Weichs, von Barthel Beham, 1531, in der National Gallery of Canada
  2. "Wieder vereint in Wien" – Präsentation eines Porträt-Paares von Barthel Beham, mit dem Porträt Ludwigs X. im Liechtenstein Museum in Wien.
  3. Constantin von Wurzbach: Jonas, Jacob. In: Biographisches Lexikon des Kaiserthums Oesterreich. 10. Theil. Kaiserlich-königliche Hof- und Staatsdruckerei, Wien 1863, S. 259

Bibliographie

modifier

Liens externes

modifier