Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barré.

Louis Carolus-Barré, né le à Paris et mort le à Paris, est un bibliothécaire et médiéviste français.

Sommaire

BiographieModifier

Après des études à l'École nationale des chartes, dont il sort en 1934, il est membre de l'École française de Rome. Sa carrière de conservateur le mènera successivement au département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, à la bibliothèque de l'Institut de France, au secrétariat général de l'École française de Rome, au CNRS et à la bibliothèque du Louvre et des Musées nationaux. Il publie par ailleurs de nombreux travaux consacrés à la Picardie et au nord de l'Île-de-France au Moyen Âge.

Son fils, Charles Barré, est connu comme peintre sous le nom de Cebarre.

PublicationsModifier

  • Les plus anciennes chartes en langue française, tome 1, Problèmes généraux et recueil des pièces originales conservées aux Archives de l'Oise, 1241-1286, Paris, Librairie C. Klincksieck, 1964.
  • Études et documents sur l'Île-de-France et la Picardie au Moyen Âge. Tome 1 : Compiègne et le Soissonnais, Ville de Compiègne, 1996.
  • Études et documents sur l'Île-de-France et la Picardie au Moyen Âge. Tome 2 : Senlis et le Valois.
  • Études et documents sur l'Île-de-France et la Picardie au Moyen Âge. Tome 3 : Beauvaisis et Picardie.
  • Le Procès de canonisation de Saint Louis (1272-1297), École française de Rome, 1994 (en collaboration avec le chanoine Henri Platelle).
  • Le comté de Valois jusqu'à l'avènement de Philippe de Valois au trône de France : Xe siècle-1328, Société d'histoire et d'archéologie de Senlis, 1998.
  • L'ambassade de Philippe de Beaumanoir à Rome (automne 1289), Société d'histoire et d'archéologie de Senlis, 1944.
  • Le cardinal de Dormans, chancelier de France, "principal conseiller" de Charles V, d'après son testament et les archives du Vatican, Paris, Éditions de Boccard, 1935.

BibliographieModifier

  • Pierre Gasnault, « Nécrologie : Louis Carolus-Barré (1910-1993) », Bibliothèque de l'École des chartes, t. 152, 2e livraison, juillet-décembre 1994, p. 609-611, [lire en ligne].
  • François Callais, « In memoriam Louis Carolus-Barré (1910-1993) », Bulletin de la Société historique de Compiègne, t. 33, 1993, p. 1-5, [lire en ligne].

Liens externesModifier