Louis Armand de Simiane de Gordes

prélat catholique

Louis Armand de Simiane de Gordes
Biographie
Naissance Vers 1627
Paris
Ordination sacerdotale
Décès
Paris
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par Charles-Maurice Le Tellier
Évêque-Duc de Langres
Autres fonctions
Fonction religieuse
abbé de la Roë, Saint-Vincent de Senlis, de Saint-Ave (Amiens),
Fonction laïque
Paire de France

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason famille Simiane.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Louis Marie Armand de Simiane de Gordes, évêque de Langres, ecclésiastique français du XVIIe siècle.

BiographieModifier

Quatrième fils de Guillaume de Simiane et de Gabrielle de Pontevès, abbé de Saint-Vincent de Senlis, de Saint-Ave (Amiens), prieur de Saint-Lô de Rouen et de Corces, il dut laisser à Jean-Baptiste de Saint-Félix, gentilhomme de la chambre du roi, la jouissance de l'abbaye de la Roë pendant six mois d'interrègne. Il fut premier aumônier de la reine, et enfin consacré évêque de Langres le 30 novembre 1671. En 1689, il fit interner à l'abbaye de la Roë, Jacques de Simiane, marquis de Gordes, son neveu, et l'un des religieux avait mission de l'incliner au mariage[1].

Après la mort de l'abbé à Paris, le , à la fin de l'Assemblée du clergé les scellés furent mis sur le chartrier de la Roë. Il fut inhumé dans le séminaire de Saint-Sulpice[2].

Notes et référencesModifier

  1. M. Marmousseau de Château-Gontier, écrivait à l'évêque que son neveu serait mieux aux Anges, pour 600 livres, qu'il n'était à la Roë pour 1 540.
  2. Armand Jean, Les évêques et les archevêques de France depuis 1682 jusqu'à 1801, Paris et Mamers, 1891 p. 227

SourceModifier

« Louis Armand de Simiane de Gordes », dans Alphonse-Victor Angot et Ferdinand Gaugain, Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, Laval, Goupil, 1900-1910 [détail des éditions] (lire en ligne)