Ouvrir le menu principal

Lothaire Udo Ier (margrave de la Marche du Nord)

Lothaire Udo Ier (né vers 994 - mort le ), margrave de la Marche du Nord et comte de Marche de Stade du XIe siècle.

Sommaire

OrigineModifier

Lothaire Udo est le fils unique de Siegfried II, comte de Stade, et d'Adèle de Alsleben, fille de Gero, Comte d'Alsleben. En 1037 il succède à son père comme comte de Stade, Largau, Steiringgau, Schwabengau et Hochseegau et comme Vogt d'Heeslingen et Alsleben vaste domaine rassemblé lors d'union au cours du premier tiers du XIe siècle. Lothaire Udo est le premier margrave de la maison dite de Udonides.

RègneModifier

Lothaire entre en conflit avec les archevêques de Brême Adalbrand et Adalbert de Brême, au sujet de la juridiction ecclésiastique de son comté. En 1052/1053, il fait tuer son cousin Ekbert d'Elsdorf-Stade, et hérite de ses domaines. En 1051, Guillaume, devient margrave de la Marche du Nord. À la tête des saxons il subit une défaite où il trouve la mort en 1056 face aux Liutices slaves lors de la bataille de Pritziawa. Lothaire Udo est alors nommé margrave l'année suivant par l'empereur Henri III du Saint-Empire. Cette promotion est contestée par Otto un fils illégitime de Bernard II, et Lothaire est tué à son tour par les partisans d'Otto le à Neindorf sur la Selke alors qu'il conduisait une expédition de représailles contre les slaves.

Lothaire Udo Ier à comme successeur son fils et homonyme qui devient margrave et comte. Après la mort de Lothaire Udo Ier, son fils le venge de ceux qui ont participé à son assassinat, dont son demi frère Ekbert. Otto, l'instigateur du meurtre de Lothaire Udo, est tué lors d'un combat près de Hausneindorf au cours de l'été 1058.

Union et postéritéModifier

Lothaire épouse Adelheid, Comtesse d'Oeningen, fille du comte Kuno d'Oeningen dont un fils :

Lothaire aurait épousé ensuite Ida d'Elstorf (d. 1052), fille de Liudolf, Margrave de Frise, fils de Gisèle de Souabe[1], qui est le demi-frère d'Henri III du Saint-Empire. Ils ont deux enfants :

  • Oda de Stade, qui épouse Sviatoslav II Yaroslavich, Grand Prince de Kiev[2]. Oda est réputée être à l'origine du mariage de son neveu Henri I Margrave de la Marche du Nord, avec Euproxia de Kiev.
  • Ekbert, assassiné par son demi-frère Lothaire Udo II à Wickstadt, près d'Elstorf.

Notes et référencesModifier

  1. Robert-Henri Bautier, Anne de Kiev, Reine de France, et la Politique Royale au XIe siècle : Étude critique de la documentation. Revue Des études Slaves 57, no. 4 (1985):544.
  2. Robert-Henri Bautier, Anne de Kiev, Reine de France, et la Politique Royale au XIe siècle : Étude critique de la documentation, 545.

BibliographieModifier

  • (en) Warner, David A., Ottonian Germany: The Chronicon of Thietmar of Merseburg, Manchester University Press, Manchester, 2001
  • (en) Reuter, Timothy, Germany in the Early Middle Ages, 800-1036, London and New York, 1992
  • (en) Leyser, Karl, Medieval Germany and Its Neighbours 900-1250, The Hambledon Press, London, 1982
  • (en) Bury, J. B. (editor), The Cambridge Medieval History: Volume III, « Germany and the Western Empire », Cambridge University Press, 1922
  • (de) Hucke, Richard G., Die Grafen von Stade 900-1144. Genealogie, politische Stellung, Comitat und Allodialbesitz der sächsischen Udonen; Diss. Kiel, Stade mit umfassenden Nachweisen der Quellen und älteren Literatur, 1956

Lignes externesModifier