Lorraine Hansberry

Lorraine Hansberry[1], née le à Chicago et morte le à New York, est une autrice et dramaturge américaine, militante pour les droits des femmes, l'égalité raciale et les droits civiques. Elle est la première femme Afro-Américaine à jouer une pièce à Broadway.

Lorraine Hansberry
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 34 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université du Wisconsin à Madison
The New School
Englewood Technical Prep Academy (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Carl Augustus Hansberry (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Distinction
Chicago Gay and Lesbian Hall of Fame (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales

Sa pièce la plus célèbre A Raisin in the Sun, montre la vie des Noirs Américains à Chicago pendant la ségregation.

BiographieModifier

Jeunesse et éducationModifier

Lorraine Hansberry est née la plus jeune de quatre enfants, son père Carl Augustus Hansberry était un promoteur immobilier et sa mère Nannie Louise (née Perry) une monitrice d'auto-école impliquée en politique. Activistes du NAACP impliqués au sein du parti républicain, reçoivent souvent des personnalités proéminentes du mouvement des droits civils dont le sociologue W.E.B. DuBois ou le poète Langston Hughes.

Hansberry est diplômée de l'université de Wisconsin-Madison, pendant ses études elle rejoint le parti communiste américain et participe à la campagne présidentielle du candidat progressiste Henry A. Wallace en 1948.

Journalisme, théâtre et activismeModifier

En 1950, Lorraine Hansberry s’installe à New York et, déjà militante, travaille pour le journal Freedom dès 1951. Elle y est tour à tour réceptionniste, dactylo, assistante, tout en écrivant des articles et des éditoriaux. Elle écrit un discours destiné à un rassemblement dans le quartier de Harlem intitulé "the history of the Negro newspaper in America and its fighting role in the struggle for a people's freedom, from 1827 to the birth of FREEDOM." Ses sujets de prédilection sont la lutte pour les droits civiques, mais elle se bat aussi contre toute forme d’impérialisme et de colonialisme. En 1953, elle épouse l’activiste politique Robert Nemiroff (en). Elle se consacre ensuite à l’écriture. En 1957, sa pièce A Raisin in the Sun, est publiée. C’est un succès immédiat et Lorraine Hansberry remporte plusieurs prix. Quelques mois plus tard, la pièce est jouée à Londres et, en 1961, elle est adaptée au cinéma[2].

Lorraine Hansberry marque les esprits et son époque pour avoir été la première femme noire à voir une de ses pièces jouée à Broadway : Un raisin au soleil, en 1959. Le titre est inspiré d’un poème de Langston Hughes[3], Harlem. En racontant l’histoire d’une famille afro-américaine vivant pauvrement à Chicago et qui se questionne sur la bonne utilisation d’un chèque de 10 000 dollars, Lorraine Hansberry évoque un épisode de son enfance. En effet, en 1940, son père, Carl Hansberry, courtier immobilier à succès, gagne le droit devant la Cour suprême des États-Unis, d’acquérir une maison dans un quartier blanc de Chicago. L’affaire, qui fait grand bruit, est connue dans la jurisprudence civile américaine sous le nom de Hansberry v. Lee (en)[4].

L'idéologie de Lorraine Hansberry se concentre sur le mouvement des droits civils aux Etats-Unis et l'enjeu du programme du parti communiste américain dans la lutte contre le nationalisme blanc. Elle entreprend un voyage en Géorgie (USA) pour décrire l'affaire Willie McGee, accusé du viol d'une femme blanche; inspirée par cet évènement elle écrit son poème "Lynchsong". Plus tard, elle écrit en soutien de la révolte Mau Mau au Kenya, critiquant la presse populaire pour son point de vue biaisé.

En 1958, elle fait la connaissance de James Baldwin lors d’une répétition à l’Actors Studio. Le 24 mai 1963, elle rencontre avec lui, le ministre de la justice Bob Kennedy, pour demander une protection policière pour une petite fille noire le jour de la rentrée des classes, dans le sud. Elle déclare à cette occasion : « Nous souhaiterions un engagement moral de votre part ». Leur demande ne sera pas entendue. Elle assume son lesbianisme et remet en question le patriarcat et les relations interraciales[5]

Vie personelle et mortModifier

Lorraine Hansberry fut mariée à l'éditeur, lyriciste et activiste Robert Nemiroff, co-auteur de la célèbre chanson "Cindy, Oh Cindy" dont les revenus ont permis à Hansberry de se consacrer à ses projets personnels.

Avant son marriage, Hansberry exprimait son attraction pour les femmes dans ses notes personnelles, mais n'a pas revendiquée sa sexualité publiquement. Elle contribue après sa séparation au magazine The Ladder, publication lesbienne, anonymement; néanmoins, aucune preuve concrète n'a apporté vraiment le témoignage de son engagement dans le mouvement des droits LGBTQ+.

En 1963, on lui découvre un cancer du pancréas. Elle meurt en 1965, à l'âge de 34 ans en laissant derrière elle plusieurs œuvres inachevées, dont la pièce Les Blancs que Robert Nemiroff termine et qui est considérée comme son chef-d'œuvre. Robert Nemiroff regroupe divers écrits de Lorraine Hansberry dans un ouvrage intitulé To Be Young, Gifted and Black, qui devient le titre d’une des plus célèbres chansons de Nina Simone[5].

Hommage et postéritéModifier

  • Prix New York Drama Critics pour la meilleure pièce de Broadway de la saison 1958-1959[6].
  • Lorraine Hansberry fait partie des femmes cités dans l'installation de l'artiste féministe Judy Chicago, The Dinner Party[6].
  • Une scène de l'épisode The Greatest Story Ever Told (E4S2) de la série American Gods fait directement mention d'une citation tirée de sa pièce A Raisin in the Sun.
  • Exposition Twice Militant: Lorraine Hansberry’s Letters to "The Ladder", Elizabeth A. Sackler Center for Feminist Art, Brooklyn Museum, 2014[7].
  • Prix spécial du jury pour le script, pour A Raisin in the Sun , Festival de Cannes, 1959[8].

BibliographieModifier

  • (en) Imani Perry, Looking for Lorraine: The Radiant and Radical Life of Lorraine Hansberry, Beacon Press, , 256 p. (ISBN 9780807064498)

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Lorraine Hansberry | American playwright », Encyclopedia Britannica,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. Elle l'est à la télévision en 1981, après une version musicale en 1973. En 2014, elle fait l'objet d'une reprise à Broadway, avec Denzel Washington dans le rôle-titre
  3. (en) « Langston Hughes | Academy of American Poets », sur www.poets.org (consulté le ).
  4. « Hansberry v. Lee 311 U.S. 32 (1940) », sur Justia Law (consulté le ).
  5. a et b Cécile Daumas, « Lorraine Hansberry, Noire sur planches », sur Libération.fr, (consulté le )
  6. a et b « Brooklyn Museum: Lorraine Hansberry », sur www.brooklynmuseum.org (consulté le )
  7. « Brooklyn Museum: Twice Militant: Lorraine Hansberry’s Letters to “The Ladder” », sur www.brooklynmuseum.org (consulté le )
  8. « Lorraine HANSBERRY - Dictionnaire créatrices », sur www.dictionnaire-creatrices.com (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier