Ouvrir le menu principal

Liste des comtes de Langres

page de liste de Wikipédia

Le comté de Langres, ou pagus Lingonensis est l'ancien territoire de la cité des Lingons. Dans la liste des comtes de langres, on voit qu'il a appartenu successivement à des seigneurs laïcs et aux évêques, et qu'il relevait avec le comté de Montsaugeon d'une coutume particulière de la Coutume de Sens en Bourgogne.

Le comté a été attribué en 867 par le roi Lothaire II à Achard, évêque de Langres, et à ses successeurs, mais l'un d'eux, Brunon de Roucy, se trouvant impuissant à le défendre militairemant, en investit en 1013 Willem, seigneur de Saulx. Son successeur Guy III de Saulx l'échangea en 1178 avec Hugues III, duc de Bourgogne, qui en fit don en 1179 à son oncle maternel, l'évêque Gautier de Bourgogne et à ses successeurs. Ce dernier avait sécularisé le chapitre pour faire des chanoines les électeurs exclusifs des évêques, et mit le comté sous protection directe du roi de France qui fit du diocèse et du comté une des six pairies ecclésiastiques avec par la suite le titre de duché. Le comté de Langres cesse de relever militairement de Bourgogne pour être rattaché au gouvernement de Champagne.

Les comtes de LangresModifier

  • Odon (?-?), comte bénéficiaire de Langres, il serait frère d'un Basin[1].
  • Estulphe († 15/08/778), fils du précédent, fut comte bénéficiaire de Langres. Il fut tué à Roncevaux avec 3000 de ses Lingons lors du guet-apens tendu par les Vascons.
  • Balactier (?-?), comte bénéficiaire de Langres vers 830, puis il fut nommé Missus dans les provinces de Lyon, Vienne ainsi que de la Tarentaise par Louis le Débonnaire[2].
  • Richard (?-?), comte de Langres.
  • Miles ou Milon I (vers 853), comte de Langres[3] et de Tonnerre (voir Milonides).
  • Miles ou Milon II (vers 887), comte de Langres, fils du précédent[4].
  • ...
  • Achard († 869), évêque, puis comte de Langres. En 867, le roi Lothaire III qui s'est remarié avec sa mère Waltrude devenue veuve, lui fait donation du comté[5].
  • ...
  • Brunon de Roucy (v. 956 - † 1016), chanoine de Reims, puis évêque de Langres avant 980, ne parvenant pas à assurer la défense du comté de Langres, en investit en 1013 Villem de Saulx.
  • Vilain III de Saulx (?-?), investi en 1013 du comté de Langres par l'évêque Brunon[6].
  • ...
  • Guy I de Saulx († ap. 1057), comte de Langres et seigneur de Saulx.
  • Guy II de Saulx († v. 1110), comte de Langres (?) et seigneur de Saulx.
  • Guy III de Saulx (?-?), comte de Langres jusqu'en 1179, et seigneur de Saulx[7] fait un échange avec Hugues III, duc de Bourgogne, qui fit ensuite don en 1179 du Comté de langres à son oncle maternel, l'évêque Gautier de Bourgogne. Celui-ci mit le comté sous protection directe du roi de France, il fut le premier évêque à porter le titre de duc et pair de France en 1179 .

Notes et référencesModifier

  1. Recherches d’histoire chrétienne et médiévale – M. Chaume - Academie des sciences, arts et belles-lettres, 1947 – page 261
  2. La Haute-Marne ancienne et moderne, Dictionnaire géographique, statistique, historique et biographique. (réédition) – Émile Jolibois – Office d’édition du livre d’histoire, Paris 1995. (ISBN 2-84178-037-6)
  3. Revue Mabillon, Volume 10 – 1939
  4. Recherches historiques et statistiques sur les principales communes de l'arrondissement de Langres, Volumes 1-2 - Par Jean Baptiste Stanislas Martial Migneret,Théodore Pistollet de Saint-Ferjeux – Éditeur : Sommier, 1836
  5. Précis de l'histoire de Langres, Monographies des villes et villages de France - Stanislas Jean B.M. Migneret - Ed. Le Livre d'histoire, 1835 - p. 64
  6. Les origines du duché de Bourgogne, Volume 1 - Maurice Chaume, Académie des sciences, arts et belles lettres de Dijon (France) - Éd. Imprimerie Jobard, 1925 - p. 471
  7. Dictionnaire de la noblesse, contenant les généalogies, l'histoire et la chronologie des familles nobles de France, Volume 13 - Vve Duchesne, 1783