Liste des chefs d'État de l'Albanie

page de liste de Wikipédia

Liste des chefs d'État de l'Albanie.

ArchontesModifier

Vers 1190 se constitue une principauté l'Arbëria sous l'autorité de l'archonte Progon qui à partir de sa capitale Krujë crée le premier État albanais.

La principauté d'Albanie est ensuite intégrée dans le despotat d'Épire puis en 1230 dans le Second Empire bulgare, de nouveau dans le despotat d'Épire en 1240 avant d'être conquise par l'Empire de Nicée en 1253[1]

Rois d'AlbanieModifier

À la suite de la révolte des populations albanaises contre la domination de l'Empire byzantin le roi de Naples et de Sicile, Charles Ier d'Anjou s'implante à Durazzo et se proclame à Naples « Rex Albaniae » le [2].

Comtes et princesModifier

Sous la suzerainété de plus en plus nominale des rois de la maison capétienne d'Anjou-Sicile, l'Albanie est en fait dirigée par des comtes puis princes locaux :

  • 1289-1304 : Blado Blevisti, chevalier ;
  • 1304-1318 : Gasnesio Blevisti, chevalier comte d'Albanie son fils ;
  • 1318-1328 : Guillaume Blevisti, son fils, maréchal d'Albanie en 1304 et comte ;
  • 1328-1338 : Tanush (André) Thopia, épouse Hélène, une fille illégitime du roi Robert Ier de Naples.

La domination des rois angevins se maintient théoriquement jusqu'au milieu du XIVe siècle et l'incorporation du pays dans l'Empire serbe de Stefan Uroš IV Dušan entre 1335 et 1343. Après la mort de celui-ci en 1355 le pays sombre de l'anarchie jusqu'à la prise du pouvoir par Carlo Thopia, le fils de Tanush.

Outre les Thopia qui s'étaient arrogé le titre de « prince d'Albanie », Andrea Muzaka (Andreas Musacius regni Albaniae Despotus) et les Dukagin exercent une influence dans le nord de l'Albanie. Giorgio Thopia fils de Carlo est dépossédé par Venise en 1392 et depuis cette date l'Albanie est presque toujours contrôlée par la république de Venise. Le territoire de Croïa demeure indépendant jusqu'en 1415 date à laquelle il est occupé par les ottomans. Arianités Komnênos se met à la tête du soulèvement contre les turcs en 1434 et il peut se maintenir jusqu'en 1461. À ses côtés on voit figurer dans ce combat, son gendre, le héros national albanais Gjergj Kastriot Skanderbeg qui tient les turcs en échec jusqu'à sa mort. Dès 1479 l'Albanie retombe au pouvoir des Ottomans.

  • 1358-1383 : Karl (Carlo) Thopia fils de Tanush (première fois) « roi d'Albanie »
  • 1383-1385 : Balša II Balšić, usurpateur serbe.
  • 1385-1388 : Karl (Carlo) Thopia (deuxième fois)
  • 1388-1392 : Gjergj (Georges) Thopia fils de Karl (Carlo)
  • 1392-1402 : Hélène Thopia (sœur de Georges) et son époux Constantin Kastriot seigneur de Croia exécuté en 1402.
  • 1402-1415 : André Thopia (petit-neveu de Carlo)
  • 1415-1443 : Occupation ottomane
  • 1443-1468 : Gjergj Kastriot Skanderbeg (Georges Castriota), neveu de Constantin Kastriot, Prince d'Albanie ;
  • 1468-1474 : Giovanni Castriota (Kastrioti) mort en 1485 son fils ;

En 1474 Giovanni cède Croïa à la République de Venise, qui l'abandonne aux turcs en 1478.

  • 1501-1506 : Étienne-Georges Castriota (Kastrioti) fils de Giovanni Castriota, prétendant.

Président du gouvernement provisoire (à Vlorë)Modifier

  • -  : Ismail Qemali, président du gouvernement provisoire

Président du Conseil des AnciensModifier

Prince d'AlbanieModifier

  • -  : Vidi (Wilhelm zu Wied, en exil à partir du 3 septembre 1914)
  • -  : Grand Conseil (régence)
    • -  : Aqif Pashë Biçaku
    • -  : Abdi Toptani
    • -  : Luigi Bumçi
    • -  : Mihal Turtulli
  • -  : Gjon Marka Gjoni (président de la République à Mirditë) (en rébellion)
  • -  : Idhomene Kosturi (régence)
  • -  : Grand Conseil (régence)
    • -  : Omer Pashë Vrioni
    • -  : Ndoc Pistulli
    • -  : Sotir Peci (en exil à partir du )
    • -  : Refik Toptani (en exil de au )
    • -  : Xhafer Bej Ypi (en exil à partir de )
    • -  : Gjon Çoba
  • -  : Fan Noli (régence en l'absence du Grand Conseil)

Président de la RépubliqueModifier

  • -  : Ahmet Zogu

Rois et régents d'AlbanieModifier

  • -  : Zog Ier (en exil à partir du )
  • -  : Victor-Emmanuel III (période du protectorat italien)
  • -  : Ibrahim Biçaku (président du Comité exécutif provisoire pendant l'occupation allemande)
  • -  : Mehdi Frashëri (président du Grand Conseil de régence pendant l'occupation allemande)

Prétendants au trôneModifier

  • 1939-1961 : Zog Ier
  • 1961-2011 : Leka Zogu, dit Leka Ier, fils du précédent
  • depuis 2011 : Leka Zogu, dit Leka II, fils du précédent

Présidents du Présidium de l'Assemblée populaireModifier

Sous la République populaire d'Albanie, le chef de l'État est, d'un point de vue constitutionnel, le président du Présidium de l'Assemblée populaire. Le poste le plus important est néanmoins celui de secrétaire général du Parti du travail d'Albanie, occupé de 1941 à 1985 par Enver Hoxha, puis de 1985 à 1991 par Ramiz Alia (également chef de l'État).

  • -  : Omer Nishani président de l'Assemblée constituante (première fois)
  • -  : Omer Nishani (deuxième fois)
  • -  : Haxhi Lleshi
  • -  : Ramiz Alia (première fois)

Présidents de la RépubliqueModifier

Notes et référencesModifier

  1. Stefanaq Pollo, Arben Puto, Kristo Frashëri, Maurice Baumont, Skënder Anamali Histoire de l'Albanie, des origines à nos jours, Édition Horvath, 1974 (ISBN 2717100253 et 9782717100259) « La première principauté Albanaise » p. 53-54.
  2. Stefanaq Pollo, Arben Puto, Kristo Frashëri, Maurice Baumont, Skënder Anamali, Op.cit « La première principauté Albanaise » p. 53.

BibliographieModifier

Source partielleModifier

  • Venance Grumel Traité d'Études Byzantines Volume I « La Chronologie » P.U.F Paris 1958 « Comtes et Princes d'Albanie »p. 412.