Ouvrir le menu principal

1402

Année du XVe siècle
Chronologies
Années :
1399 1400 1401  1402  1403 1404 1405
Décennies :
1370 1380 1390  1400  1410 1420 1430
Siècles :
XIVe siècle  XVe siècle  XVIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Arts plastiques Musique classique Santé et médecine Terrorisme
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1402 du calendrier julien.

Sommaire

ÉvénementsModifier

AtlantiqueModifier

 
Gravure dans Le Canarien montrant un navire de l’expédition de 1402

AfriqueModifier

  • Le roi David Ier d'Éthiopie envoie une riche ambassade à Venise conduite par le florentin Antonio Bartoli. En remerciement, le doge envoie en Éthiopie des architectes qui construiront l’église de Débra-Ouork[2].

AsieModifier

 
L'empire Ming sous le règne de Yongle
  • 13 juillet : l'empereur Ming de Chine Kung Min Hui-ti est déposé à Nankin par son oncle Zhu Di après cinq ans de guerre civile. Il meurt apparemment dans l'incendie de son palais[3].
  • 17 juillet : début du règne de Chengzu ou Yongle (1360-1424), empereur Ming de Chine (fin en 1424)[4]. Souverain ouvert, il échange des cadeaux avec Chah Rukh, le successeur de Tamerlan, et reçoit à sa cour de nombreuses ambassades.

Proche-OrientModifier

EuropeModifier

  • Complot de l’aristocratie hongroise mené par le chancelier János Kanizsai pour destituer le roi Sigismond de Hongrie au profit des Anjou de Naples. Les barons fidèles à Sigismond, les Garai en tête, brisent le complot en 1403. Kanizsai est démis comme chancelier et remplacé par l’Allemand Eberhard. Il reste archevêque d’Esztergom avant de partir en exil[13].
  • Fondation de la première banque allemande à Francfort[14].

Naissances en 1402Modifier

Article détaillé : Naissance en 1402.

Décès en 1402Modifier

Article détaillé : Décès en 1402.

Notes et référencesModifier

  1. Léon Guérin, Histoire maritime de France, A. Ledoux, (lire en ligne).
  2. Jean Jolly, Marc de Fleurian, Histoire du continent africain, Editions L'Harmattan (ISBN 978-2-7384-4688-6, lire en ligne).
  3. Université de Paris 4. Centre de recherche sur l'Extrême-Orient, Flora Blanchon, Aller et venir, Presses Paris Sorbonne, (ISBN 978-2-84050-147-3, lire en ligne).
  4. Dominique Lelièvre, L'Empire américain en échec, Carnot, (ISBN 978-2-84855-097-8, lire en ligne).
  5. Joseph von Hammer-Purgstall, Louis Dochez, Histoire de l'Empire ottoman, Parent-Desbarres, (lire en ligne).
  6. Kenneth Meyer Setton, American Council of Learned Societies, The Papacy and the Levant, 1204-1571, DIANE Publishing, (ISBN 978-0-87169-114-9, lire en ligne).
  7. (en) Rosemarie Quiring-Zoche, « Āq Qoyunlū », dans Encyclopædia Iranica en ligne
  8. Daniel S. Larangé, La Parole de Dieu en Bohème et en Moravie, L'Harmattan, (ISBN 978-2-296-06552-9, lire en ligne).
  9. a et b Jean-Charles-Léonard Simonde Sismondi, Histoire des républiques italiennes du moyen âge, Furne et cie, (lire en ligne).
  10. Kenneth Meyer Setton, Harry Williams Hazard, Norman P. Zacour, A History of the Crusades, Univ of Wisconsin Press, (ISBN 978-0-299-06670-3, lire en ligne).
  11. John Kinross, Adrian Perry, Discovering battlefields of England and Scotland, Osprey Publishing, (ISBN 978-0-7478-0370-6, lire en ligne).
  12. Hartmut Kühne, Ostensio Reliquiarum, Walter de Gruyte, (ISBN 978-3-11-016569-2, lire en ligne).
  13. Miklós Molnár (trad. Anna Magyar), A concise history of Hungary, Cambridge University Press, (ISBN 978-0-521-66736-4, lire en ligne).
  14. Carl-Ludwig Holtfrerich, Friedrich von Metzler, Frankfurt as a financial centre, C.H.Beck, (ISBN 978-3-406-45671-8, lire en ligne).

Liens externesModifier