Linz am Rhein

commune allemande
(Redirigé depuis Linz (Allemagne))

Linz am Rhein
Linz am Rhein
Blason de Linz am Rhein
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Rhineland-Palatinate.svg Rhénanie-Palatinat
Arrondissement
(Landkreis)
Neuwied
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
3
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Hans-Georg Faust
Partis au pouvoir CDU
Code postal 53545
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
07 1 38 041
Indicatif téléphonique 02644
Immatriculation NR
Démographie
Population 6 200 hab. ()
Densité 345 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 34′ nord, 7° 17′ est
Altitude 90 m
Min. 57 m
Max. 386 m
Superficie 1 798 ha = 17,98 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Rhénanie-Palatinat
Voir sur la carte topographique de la Rhénanie-Palatinat
City locator 14.svg
Linz am Rhein
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Linz am Rhein
Liens
Site web www.linz.de

Linz am Rhein (Linz sur le Rhin), est une commune dans l'arrondissement de Neuwied, en Rhénanie-Palatinat, en Allemagne. Elle est située sur la rive droite du Rhin, près de Remagen, à environ 25 km au sud-est de Bonn. Elle compte environ 6 000 habitants.

Linz est le siège de la Verbandsgemeinde (commune fusionnée) de Linz am Rhein.

La ville est également une destination prisée des touristes, en raison de son emplacement près du Rhin et de ses maisons en pans de bois colorées.

GéographieModifier

Linz est situé au bord du Rhin, au kilomètre 629, au nord de la région du Rhin moyen allemand, dans le parc naturel du Rhein-Westerwald, en face de l’embouchure de l’Ahr, affluant du Rhin, à distance égale environ, de Cologne au nord et de Coblence au sud. Au sud-est du territoire communal s’éleve la colline du Kaiserberg, surplombant le fleuve à une altitude de 174 m. La partie urbanisée est étalée sur une altitude de 55 à 160 m au-dessus du niveau de la mer. Vers le sud, le long de la route fédérale B42, la ville touche directement le quartier de Wallen qui fait partie de la localité de Dattenberg.

Du point de vu géologique, la partie ouest du territoire, celle qui longe le Rhin appartient à l’ouverture de vallée, appelée « Linz-Hönninger Talweitung ». La section centrale, beaucoup plus large, se situe sur les « terrasses de Linz », alors que le nord et l’est font partie de la dorsale volcanique du Rhin-Westerwald. Cette dernière partie du territoire communal comprend ce qui est communément appelé « Linzer Höhe » (les hauteurs de Linz) à la limite du Basse-Westerwald.

Le bourg de Kretzhaus, sur les hauteurs de Linz, se situant à la limite du Westerwald, fait administrativement partie de la ville. En dehors de la ville centrale en vallée du Rhin, il y a également le lotissement de Roniger Hof ainsi que le bourg de Stuxhof (touchant la localité de Erl qui fait partie de Kasbach-Ohlenberg). Le quartier de Linzhausen à l’entrée nord de la ville, a été intégré en 1912 et fait aujourd’hui partie intégrale de la ville. Les autres lieus et hameaux de Linz sont :  Berkenhof, château d'Ockenfels, Dickert, Domäne Frühscheid, Peterhof, château de Rennenberg, Schmitzhöhe et Wiesentaler Hof.

Le mont du Meerberg (aussi appelé Düstemich) est l’endroit culminant du territoire communal, avec 429 m au-dessus du niveau de la mer. Le sommet faisait initialement 448 m, avant son exploitation par une carrière basaltique, aujourd’hui désaffectée. D’autres anciennes carrières se trouvaient également sur le Minderberg (aujourd’hui environ 405 m) ainsi que sur le Hummelsberg qui se trouve à seulement 3 km du centre-ville. L’altitude de ce dernier est aujourd’hui de 407 m, alors qu’il culminait jadis á 441 m, et formait alors un point marquant le paysage de la ville.

Les vallées latérales du territoire fortement accidenté de la ville ont été formées, entre-autres, par les ruisseaux suivants : Sternerbach, Rennenberger Bach, Losbach et Alwiesbach.

HistoireModifier

La ville de Linz est mentionnée pour la première fois dans un document officiel datant de 874. Elle portait alors le nom de «Lincesce».

Entre 1206 et 1214, l'église paroissiale Saint-Martin était érigée au sommet de la ville d'alors. Une ancienne église, située au même endroit, avait été détruite au cours des conflits opposant Otton IV et Philippe de Souabe en 1198. Au cours de la reconstruction en 1981, des vestiges de pierres tombales et des fondations de l'ancienne église ont été retrouvées.

Une importante décision définissant le destin de Linz a été prise vers la fin du Moyen Âge. En effet, Linz a obtenu officiellement le statut de ville pendant le règne de Henri II de Virnebourg, archevêque prince de Cologne entre 1304 et 1332. Peu après, le château fort de «Burg Linz» a été érigé.

En 1391, un incendie a détruit les deux-tiers de la ville[1].

Vers la fin du XVe siècle, dans une situation de révolte (entre autres liés aux droits de péage octroyés par des villes du Rhin, dont Linz, sur le trafic fluvial), la ville de Linz choisit le camp de Charles de Valois-Bourgogne, dit Charles le Hardi (ou Charles le Téméraire) qui avait assiégé la ville de Neuss, entrepris dans le but d'assurer un protectorat bourguignon sur l'électorat de Cologne et toute la partie basse de la vallée du Rhin.

Par la suite, en 1475, les troupes du Saint-Empire romain germanique sous l’empereur Frédéric III ont assiégé, puis envahi Linz dont les fortifications n’ont pas pu retenir ce grand nombre d’envahissants qui venaient des cotés montagnes, comme du coté fluvial. Une partie des troupes de Charles de Valois-Bourgogne, envoyé en renfort depuis Neuss, arriva trop tard. Grace à la capitulation immédiate de Linz, l'étendu des pillages et dommages dans la ville a pu être limité.

L'hôtel de ville, un des principaux attraits de Linz, a été érigé en 1517.

En 1815, la région a été intégré au royaume de Prusse pour ensuite faire partie de la province rhénane. En 1816, Linz a été déclarée chef-lieu (Kreisstadt). Cet état a été révoqué en 1822 et Linz a été intégrée dans l'arrondissement de Neuwied.

En 1946, après la Seconde Guerre mondiale, la ville de Linz a été intégrée au Land de Rhénanie-Palatinat.

Dans les années 1970, la ville a pris de l'expansion grâce au nouveau lotissement Roniger Hof. En 1979, un nouvel hôpital a été inauguré sur les hauteurs de Linz.

Quelques monuments historiquesModifier

 
Château fort de Linz vu depuis le nord

À cause de ses nombreuses maisons à pans de bois colorées, la ville est fréquemment désignée comme « Bunte Stadt am Rhein » (ville colorée du Rhin).

  • Hôtel de ville, construit entre 1517 et 1527
  • Église Saint-Martin de Linz sur Rhin, construite à partir de 1206, consacrée en 1214, fresques murales datant du XIIIe et du XVIe siècle.
  •  
    Château fort de Linz, vu depuis la Burgplatz
    Église Notre-Dame (Marienkirche), église catholique construite en 1967, abritant un triptyque du Maître de la Passion de Lyversberg et une représentation de la Trinité du même auteur
  • Ancienne église des Capucins, construite entre 1636 et 1645, depuis 1971 halle municipale
  • Burg Linz (château fort), construit à partir de 1365
  • Linzer Pulverturm (de) (tour poudrière)
  • Château d'Ockenfels

ÉconomieModifier

Le secteur du tourisme constitue aujourd’hui la principale activité à Linz, alors qu’au passé ce furent notamment les carrières de basalte sur les collines environnantes d’origine volcanique.

Infrastructure de transportModifier

Transports en communModifier

Linz dispose d’une gare en ville sur la ligne de chemin de fer longeant la rive droite du Rhin de Cologne à Coblence et Wiesbaden (rechte Rheinstrecke). La localité est entre autres desservie par les trains directs vers l’aéroport de Cologne-Bonn au rythme de 1 train par heure. Linz est raccordé au « VRM » (Association des transports Rhin-Moselle). La place devant la gare constitue également le terminal de la ligne des bus entre Neuwied et Linz.

La « Kasbachtalbahn » est une ancienne ligne ferroviaire qui monte depuis Linz vers les collines du Westerwald, et fut utilisé jadis pour transporter notamment des pierres basaltiques avant leur chargement sur des péniches du Rhin. Depuis 1999, la ligné est utilisée pour des excursions touristiques pittoresques au départ de la gare de Linz jusqu’à la localité de Kalenborn, durant essentiellement les weekends et surtout en période estivale.

VéloModifier

La ville de Linz am Rhein est traversé du nord au sud par la route de vélo à droite du Rhin (EuroVelo 15). Le bac Linz-Remagen permet le lien avec l’autre rive et la Véloroute à gauche du Rhin, ainsi qu'avec la piste cyclable balisée de la vallée de l'Ahr[2].

RandonnéeModifier

Le territoire de la ville de Linz est traversé par le sentier balisé de randonnée « Rheinsteig », qui va de Bonn à Wiesbaden sur les hauteurs longeant le Rhin, et qui passe, entre-autres, par le château d’Ockenfels et par la place du marché historique au centre de Linz. Si l’on s’en tient aux sections proposées pour ce sentier, c’est celle de Unkel à Leubsdorf, avec une distance de 16,7 km, et une différence totale d’altitude de 500 mètres.

RoutesModifier

Linz est accessible depuis le nord et le sud, par la route fédérale B 42, avec une liaison par la L 253 (Route du Land de Rhénanie Palatinat) vers l’est par les « hauteurs de Linz » pour atteindre l’autoroute A 3 (Sortie Linz / Bad Honnef). Grace au bac automoteur « Linz – Remagen » pour toutes sortes de véhicules, l’infrastructure à gauche du Rhin est accessible facilement, dont la route fédérale B 9 et l’autoroute A 61. Le bac circule tous les jours de 06:00 h à 24:00 h sans interruption[3]

JumelagesModifier

 
Linz vu d'en face du Rhein depuis la localité de Kripp

Personnalités liées à la villeModifier

  • Paul Freiherr von Eltz-Rübenach (1875-1943), homme politique allemand, ministre des Postes et ministre des Transports entre 1932 et 1937, décédé à Linz am Rhein
  • Friedrich Erxleben (1883-1955), prêtre catholique allemand, membre du Cercle Solf, décédé à Linz am Rhein
  • Herta Oberheuser (1911-1978), femme médecin allemande nazie, la seule femme présente dans le box des accusés pendant le procès des médecins lors du procès de Nuremberg, décédée à Linz am Rhein
  • Alex Kempkens (1942-), photographe et reporter-photographe allemand, né à Linz am Rhein

RéférencesModifier

  1. (de) « 1475 - die Belagerung von Linz », sur rheinland-blogger (consulté le 30 mai 2020)
  2. (de) « Eifel-Karte | Urlaub Eifel », sur https://www.radkompass.de/Radfernweg/ahr-radweg.html, (consulté le 2 mars 2021)
  3. « Fahrplan – Rheinfähre », sur rheinfaehre-linz-remagen.de (consulté le 2 mars 2021)

Sur les autres projets Wikimedia :