Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Randolph.
Lillian Randolph
Description de cette image, également commentée ci-après
Avec Kay Francis (à d.), dans Little Men (en) (1940)
Naissance
Knoxville
Tennessee, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 81 ans)
Los Angeles
Californie, États-Unis
Profession Actrice
Films notables La vie est belle
Bon sang ne peut mentir
Chut... chut, chère Charlotte
Une fois ne suffit pas
Séries notables Mannix
L'Homme qui valait trois milliards
Racines
Avec Ernest Whitman et Ruby Dandridge (à d.), dans la série radiophonique Beulah (1953, photo promotionnelle)

Lillian Randolph est une actrice américaine, née le à Knoxville (Tennessee), morte le à Los Angeles (Californie).

BiographieModifier

Au cinéma, Lillian Randolph contribue à cinquante-et-un longs métrages américains, les trois premiers sortis en 1938 (dont Frou-frou de Richard Thorpe, avec Luise Rainer dans le rôle-titre).

Parmi ses films notables, mentionnons La vie est belle de Frank Capra (1946, avec James Stewart et Donna Reed), Bon sang ne peut mentir d'Hal Walker (1951, avec Dean Martin et Jerry Lewis), Chut... chut, chère Charlotte de Robert Aldrich (1964, avec Bette Davis et Olivia de Havilland) et Une fois ne suffit pas de Guy Green (1975, avec Kirk Douglas et Alexis Smith).

Son dernier film est Tueurs de flics d'Harold Becker (avec John Savage et James Woods), sorti le , quasiment un an avant sa mort (en 1980, à 81 ans).

En outre, elle collabore à quarante-deux courts métrages, principalement d'animation (auxquels donc elle prête sa voix), le premier sorti en 1934 ; quatre sont produits par les Studios Disney, dont Trois petits orphelins de David Hand (1935).

Mais surtout, elle est la voix originale du personnage de Mammy Two Shoes de la série des Tom et Jerry du tandem Hanna-Barbera, dans dix-neuf courts métrages, depuis Faites chauffer la colle ! (1940) jusqu'à Push-Button Kitty (1952).

À la télévision, outre un téléfilm diffusé en 1975, elle apparaît dans quinze séries entre 1951 et 1977, dont Mannix (un épisode, 1970), L'Homme qui valait trois milliards (un épisode, 1975) et la mini-série Racines (deux épisodes, 1977).

Lillian Randolph se produit aussi dans des séries radiophoniques, dont Beulah (en), où elle tient le rôle-titre en 1952-1953, à la suite d'Hattie McDaniel et avant sa sœur Amanda Randolph (en) (1896-1967).

Filmographie partielleModifier

CinémaModifier

Longs métragesModifier

Courts métrages d'animation (voix)Modifier

TélévisionModifier

(séries, sauf mention contraire)

Séries radiophoniques (sélection)Modifier

Liens externesModifier