Lillian Gordis

claveciniste américaine

Lillian Gordis, née le [1] à Berkeley (Californie), est une claveciniste classique d'origine américaine, installée en France depuis ses seize ans.

Lillian Gordis
Lillian Gordis 2019.jpg
Lillian Gordis en 2019.
Biographie
Naissance
Formation
Activité
Autres informations
Instrument
Maîtres
Genre artistique

BiographieModifier

Lillian Gordis s'initie au clavecin dès l'âge de neuf ans sous la direction de Katherine Roberts Perl puis Arthur Haas à New York. Encouragée par Pierre Hantaï, elle s'installe en France à l'âge de seize ans afin de suivre ses cours ainsi que ceux de Bertrand Cuiller et Skip Sempé[2]. En 2018, elle obtient un master d’interprétation des musiques anciennes de l’université Paris-Sorbonne[3].

Comme soliste, elle est invitée à l’émission Génération Jeunes Interprètes sur France Musique[4] et participe à des festivals en France, en Europe et aux États-Unis, tels Sinfonia en Périgord[5], Printemps de Lanvellec[6], Jeunes Talents, Paris Clavecin Festival[7], Clavecin en Fête, Festival de Richelieu, Voyage dans l’Hiver (Moulin d’Andé), Petits Concerts dans les Copeaux, L’Art de la Fugue, Oude Muziek Utrecht Fringe, et au Théâtre des Champs-Élysées, Muziekgebouw aan 't IJ, Musée international et bibliothèque de la Musique (Bologne) et MusicSources Berkeley ; également invitée à jouer avec OFJ Baroque 2017 (Rinaldo Alessandrini) et l'Orchestre de chambre de Paris sous la direction de Giuliano Carmignola et Fabio Biondi avec Vivica Genaux et Sonia Prina[2]. Elle forme le Duo Gordis-Hantaï avec Jérôme Hantaï (viole de gambe)[8],[9] et conserve également une activité régulière en tant que chambriste.

Elle a été quatre fois lauréate de la Fondation Royaumont (en 2013 et de 2015 à 2017) et elle reçoit le soutien de la Fondation d’entreprise Safran. Elle joue en duo avec Bertrand Cuiller les trois concertos à deux clavecins de Jean-Sébastien Bach, accompagnée par son ensemble Voix Obligées[2].

Elle enregistre son premier album solo, Zones, consacré aux sonates de Domenico Scarlatti[10] chez Paraty (Harmonia Mundi-PIAS), sorti en 2019[11],[12]. C'est la première femme en France depuis Blandine Verlet il y a 43 ans (Philips, 1976) à avoir sorti un enregistrement solo des sonates de Scarlatti au clavecin[13].

DiscographieModifier

RéférencesModifier

  1. « Lillian Gordis », sur Spotify (consulté le 18 octobre 2019)
  2. a b et c http://www.iremus.cnrs.fr/sites/default/files/17-12-01_programme_-_cuiller_gordis.pdf
  3. « Bach, Variations Goldberg - Lillian Gordis - inauguration du clavecin Marchand | Master Interprétation des Musiques Anciennes - recherche et pratique », sur mima.paris-sorbonne.fr (consulté le 12 octobre 2019)
  4. « Edwin Fardini et Tanguy de Williencourt ; Lillian Gordis ; Takuya Otaki », sur France Musique (consulté le 12 octobre 2019)
  5. Michel Jakubowicz, « Sinfonia : 27e Festival Baroque du 26 août au 2 septembre en Périgord », sur ON-mag.fr (consulté le 12 octobre 2019)
  6. « Le premier concert du Printemps de Lanvellec très suivi », sur Le Telegramme, (consulté le 12 octobre 2019)
  7. « Virtuosité et pédagogie au premier Paris Clavecin Festival », sur Classicagenda, (consulté le 12 octobre 2019)
  8. alaincochard, « Printemps de Lanvellec 2018 – Baroque nouvelle génération », sur Concertclassic, (consulté le 12 octobre 2019)
  9. (en-US) « Gordis-Hantaï », sur Lillian Gordis Harpsichord (consulté le 18 octobre 2019)
  10. « Lillian Gordis: le cubisme au clavecin - Radio », sur Play RTS (consulté le 12 octobre 2019)
  11. « Lillian Gordis - Zones :: FROGGY'S DELIGHT :: Musique, Cinema, Theatre, Livres, Expos, sessions et bien plus. », sur www.froggydelight.com (consulté le 12 octobre 2019)
  12. Maciej Chiżyński, « L’eau et le feu ou les Scarlatti interprétés par Pierre Hantaï et Lillian Gordis « À Emporter « ResMusica » (consulté le 10 janvier 2020)
  13. « Blandine Verlet - Domenico Scarlatti 15 Sonates Pour Clavecin Vol. 2 », sur Discogs (consulté le 23 octobre 2019).
  14. Lors de sa sortie ce disque a été distingué par Philippe Ramin de « 4 clés » dans le magazine Diapason, septembre 2019, p. 120
  15. « Zones Domenico Scarlatti, Lillian Gordis, Paraty Productions », sur Paraty.fr (consulté le 18 octobre 2019).
  16. http://www.concertonet.com/scripts/cd.php?ID_cd=4357.

Liens externesModifier