Ouvrir le menu principal

Ligne de Thorigné à Courtalain - Saint-Pellerin

Ligne de
Thorigné à Courtalain - Saint-Pellerin
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Thorigné-sur-Dué, Courtalain, Saint-Pellerin
Historique
Mise en service 1898 – 1900
Fermeture 1965 – 1977
Concessionnaires État (Non concédée) (1881 – 1937)
SNCF (1938 – 1980)
Déclassée (à partir de 1980)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 506 000
Longueur 50,7 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 15 
Nombre de voies Ligne déposée
(Anciennement à voie unique)

La ligne de Thorigné à Courtalain - Saint-Pellerin est une ancienne ligne ferroviaire française à écartement standard et à voie unique. Elle reliait la gare de Courtalain - Saint-Pellerin, située sur la ligne de Chartres à Bordeaux-Saint-Jean, à celle de Thorigné-sur-Dué, où la ligne rejoignait celle de Mamers à Saint-Calais.

Déclassée et déferrée dans sa totalité, elle constituait la ligne n° 506 000 du réseau ferré national.

HistoireModifier

La loi du 17 juillet 1879 (dite plan Freycinet) portant classement de 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d’intérêt général retient en n° 53, une ligne de « Connerré à Courtalain[1] ».

Cette ligne a été déclarée d'utilité publique à titre de ligne d'intérêt général par la loi du 4 avril 1881[2]. Elle n'a jamais été concédée mais gérée par l'Administration des chemins de fer de l'État.

La ligne a été ouverte en deux étapes :

  • de Thorigné à Montmirail - Melleray, le 2 janvier 1898[3],
  • de Montmirail - Melleray à Courtalain - Saint-Pellerin, le 12 juillet 1900[4].

La fermeture intervient :

  • pour le service voyageurs :
  • pour tout trafic marchandises le 31 décembre 1977.

Dates de déclassementModifier

  • de Montmirail - Melleray à Courtalain - Saint-Pellerin (PK 22,800 à 49,410) le 13 février 1964[5].
  • de Thorigné à Montmirail - Melleray (PK 0,253 à 22,800) le 17 septembre 1980[6].


Bien qu'ayant été une ligne créée et exploitée par le réseau de l'Etat puis la SNCF, l'exploitation de la section de Thorigné à Montmirail - Melleray était assurée par la Régie départementale de Mamers à Saint-Calais.

Aujourd'huiModifier

La ligne, bien que déposée, reste encore visible en de nombreux endroits dans le paysage. La branche Ouest "Bretagne" de la LGV Atlantique a été en partie établie sur son ancien tracé, notamment entre Le Plessis-Dorin et La Fontenelle.

Notes et référencesModifier

  1. « N° 8168 - Loi qui classe 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d'intérêt général : 17 juillet 1879 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 19, no 456,‎ , p. 6 - 12 (lire en ligne).
  2. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements, et avis du Conseil d'État / J. B. Duvergier, année 1881, page 68.
  3. Rapports et délibérations - Sarthe, Conseil général, année 1899/08, page 281.
  4. Journal Officiel de la République Française du 2 mars 1901, page 1 469.
  5. Journal Officiel de la République Française du 22 février 1964, page 1 828.
  6. Journal Officiel de la République Française du 1er octobre 1980, page 8 688.

Voir aussiModifier